Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Poursuite de la répression en Birmanie, 13 manifestants tués
Reuters07/04/2021 à 14:48

7 avril (Reuters) - La répression du mouvement de protestation contre le coup d'Etat militaire se poursuit en Birmanie, où au moins 13 manifestants ont été tués mercredi par les forces de sécurité, selon plusieurs médias.

L'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP), une organisation non gouvernementale, estime désormais à 581, dont plusieurs dizaines de mineurs, le nombre de personnes tombées sous les balles de l'armée et de la police depuis le putsch du 1er février. Elle chiffre également à près de 3.500 personnes le nombre de personnes arrêtées, dont 2.750 environ toujours en détention.

Selon le site d'informations Myanmar Now, 11 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées mercredi lors d'un rassemblement à Kale, dans le nord-ouest du pays, et deux autres ont péri à Bago, près de Rangoun.

Dans la capitale économique, des manifestants ont brûlé un drapeau chinois, d'après des images postées sur Facebook, pour protester contre le soutien accordé selon eux par Pékin à la junte militaire au pouvoir.

Le chef des putschistes, le général Min Aung Hlaing, a déclaré dans un communiqué que la campagne de désobéissance civile lancée par les partisans de la démocratie paralysait les hôpitaux, les écoles, les transports routiers, les administrations et les usines et menaçait de "détruire le pays".

Dans une note publiée mercredi, Fitch Solutions, filiale de l'agence de notation de crédit, a estimé que "l'escalade de la violence contre les civils et les milices ethniques montre que l'armée perd de plus en plus le contrôle du pays".

(Rédactions de Reuters; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer