Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

INTESA SANPAOLO

2.638EUR
-3.70% 
Ouverture théorique 2.806

IT0000072618 ISP

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    2.720

  • clôture veille

    2.739

  • + haut

    2.720

  • + bas

    2.595

  • volume

    246 039 655

  • valorisation

    44 421 MEUR

  • capital échangé

    1.46%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:41:11

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter INTESA SANPAOLO à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter INTESA SANPAOLO à mes listes

    Fermer

Pour UniCredit, l'Italie va mieux, la Russie n'inquiète pas

Reuters05/08/2014 à 21:11

* Impact "marginal" des sanctions contre la Russie, dit Ghizzoni * Bénéfice net de 403 mlns au T2, supérieur aux attentes par Silvia Aloisi et Gianluca Semeraro MILAN, 5 août (Reuters) - UniCredit CRDI.MI , première banque d'Italie par les actifs, a publié mardi un bénéfice net trimestriel en hausse de 12% grâce à une nette amélioration de ses résultats sur son marché d'origine et à une contribution solide de l'Europe de l'Est. Le groupe a précisé que l'Italie avait contribué à hauteur de 600 millions d'euros à ses résultats au deuxième trimestre, alors que la contribution de l'Europe centrale et orientale avoisinait 400 millions. Il a expliqué que les sanctions touchant la Russie n'auraient qu'un impact "marginal" sur ses activités dans le pays, qui ont représenté 4% seulement de ses revenus globaux au deuxième trimestre. "La banque semble suffisamment forte pour traverser cette tempête", a déclaré l'administrateur délégué, Federico Ghizzoni, en réponse à une question sur les sanctions prises par les Etats-Unis et l'Union européenne contre Moscou en raison de son rôle dans le conflit en Ukraine. "Cela ne veut pas dire que nous n'étudions pas la situation avec préoccupation, mais il n'y a pas de problème systémique", -t-il expliqué, ajoutant que la banque estimait ses pertes de revenus entre 10 et 15 millions d'euros. En Italie, UniCredit dit avoir accordé pour six milliards d'euros de nouveaux prêts à moyen et long termes au premier semestre, soit 52% de plus que sur la même période l'an dernier. Le bénéfice net de la branche a progressé de 28% sur un an, la meilleure progression de l'ensemble des activités du groupe. "Nous jugeons les résultats en Italie très encourageants pour UniCredit et pour l'ensemble du secteur domestique", ont commenté les analystes d'UBS dans une note. Au deuxième trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 403 millions d'euros, contre 361 millions un an plus tôt alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne un résultat de 332 millions selon un consensus établi par UniCredit. Les résultats ont aussi bénéficié de la diminution des provisions pour créances douteuses, inférieures aux attentes au premier semestre à environ un milliard d'euros. MUSTIER PART Sur l'ensemble du premier semestre, le bénéfice net du groupe a atteint 1,1 milliard d'euros, ce qui le rapproche de son objectif de deux milliards de profits annuels, même si Federico Ghizzoni a précisé qu'une pression fiscale plus forte qu'anticipé le rendait difficile à atteindre. A la Bourse de Milan, l'action UniCredit a fini la journée en repli de 1,01% à 5,86 euros. Comme bon nombre d'autres banques européennes, UniCredit a réduit ses effectifs et cédé des actifs ces dernières années pour alléger sa structure de coûts et renforcer son bilan. Au cours des deux mois écoulés, elle a ainsi introduit en Bourse 34,5% du capital de sa filiale de banque en ligne Fineco et vendu 81% du courtier en ligne DAB. Elle est encore en discussion pour vendre sa filiale de gestion de créances douteuses UCCMB et elle pourrait vendre jusqu'à 50% du gestionnaire d'actifs Pioneer à des partenaires. Federico Ghizzoni a déclaré mardi que Pioneer était un actif stratégique et qu'il souhaitait conserver une "bonne part" de la filiale. Le ratio de solvabilité "Common Equity Tier 1" du groupe atteignait 10,4% fin juin en incluant les cessions de Fineco et DAB, contre 9,5% fin mars. Il est supérieur au seuil de 8% fixé par la Banque centrale européenne (BCE) mais n'atteint pas le chiffre de 12,9% affiché par Intesa Sanpaolo ISP.MI . UniCredit a aussi annoncé mardi le départ de Jean-Pierre Mustier, le directeur des activités de banque d'investissement, entré dans le groupe en 2011 après une longue carrière à la Société générale. Il sera remplacé par Gianni Franco Papa, pour l'instant en charge des activités en Europe centrale et orientale. Jean-Pierre Mustier quittera le groupe pour rejoindre une "boutique" de gestion d'actifs, a déclaré à Reuters une source proche du dossier. (avec Pamela Barbaglia à Londres; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

-3.70%
-4.80%

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.85 -1.44%
3.7 -2.37%
0.919 +0.16%
1.166 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.