Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour Michel Sapin, rater l'objectif est un succès !
Le Point31/01/2017 à 09:29

Dans 100 jours, Michel Sapin quittera les murs imposants de Bercy, dira adieu à la navette fluviale qui lui permet de remonter la Seine sans souffrir des embouteillages, saluera l'armée de fonctionnaires qui déambulent dans les dédales du ministère de l'Économie. Professionnel de la politique, il se préoccupe de son sort : que va-t-il faire à partir de l'été 2017 ? Où pourra-t-il exercer ses talents ? Et d'abord, quels talents ? Il y en a un qui nous crève les yeux (et le portefeuille) : Michel Sapin est passé maître dans l'art de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Le gouvernement avait annoncé que la croissance de l'économie française atteindrait 1,4 % en 2016. Patatras, les chiffres finaux l'établissent à 1,1 % ! Dans un monde « normal », il faudrait battre sa coulpe, expliquer pourquoi il y a une telle différence entre les prévisions et la réalité. Mais pas quand on est ministre de l'Économie. Le communiqué de presse adressé ce matin par le service de communication du ministre est un petit bijou de désinformations, de provocations, de négation de la réalité et d'enfumage.

Avec un tel chef-d'?uvre, son signataire peut prétendre exercer les plus hautes fonctions au sein de KCNA, l'agence centrale de presse nord-coréenne, comme il aurait été un apparatchik du premier cercle dans l'état-major de la regrettée Pravda... Nous le reproduisons ci-dessous et in extenso

...

Lire la suite sur Le Point.fr

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    31 janvier13:31

    Les gouvernements obtiennent des déficits annuels (y compris pour 2017) d'au moins 69 milliards. Par rapport aux revenus budgétaires de 300 mds, ce déficit est de 23 %. Mais 3 % par rapport au PIB sonnent tellement mieux, dormez bien les petits. Au faite, savez-vous quels sont les composants du PIB ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.6895 +41.04%
4908.08 +0.38%
13.476 +1.34%
33.15 +1.08%
3.48 -3.33%

Les Risques en Bourse

Fermer