Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour l'ex-patron de Lehman, sa banque n'était pas en faillite

Reuters29/05/2015 à 07:17

L'ANCIEN PATRON DE LEHMAN BROTHERS ÉVOQUE UNE "TEMPÊTE PARFAITE"

par Lauren Tara LaCapra

NEW YORK (Reuters) - Plus de six ans et demi après la faillite de Lehman Brothers, son patron de l'époque, Richard Fuld Jr, continue d'affirmer sans se repentir que sa banque n'était pas aux abois mais a été emportée par une "tempête parfaite" face à laquelle il était impuissant.

Pour sa première intervention en public depuis la crise financière dont la faillite de Lehman Brothers a été le rebondissement le plus spectaculaire, Richard Fuld a déclaré jeudi lors d'une conférence à Manhattan: "Lehman Brothers en 2008 n'était pas une entreprise en faillite."

Durant cette intervention d'un peu plus d'une demi-heure, l'ancien banquier a mêlé nostalgie, en rappelant l'histoire de Lehman Brothers et les souvenirs de sa propre carrière à Wall Street, humour, en reprochant à son auditoire de songer davantage au repas à venir qu'à ses propos, et émotion, en témoignant de son mal-être et de ses efforts pour regagner confiance en lui après la faillite de son établissement.

Il n'a en revanche guère reconnu d'erreurs ni exprimé de regrets.

"Quoi que vous puissiez entendre sur la gestion du risque chez Lehman, j'avais 27.000 gestionnaires de risque au sein de l'entreprise car ils possédaient tous une partie de l'entreprise", a-t-il dit en allusion à l'ensemble des employés de la banque à l'époque, qui en étaient tous actionnaires selon lui.

A l'issue d'un week-end de vaines tractations entre patrons de banques et responsables gouvernementaux pour tenter de mettre au point un plan de sauvetage, Lehman Brothers s'est déclarée le 15 septembre 2008 en situation de dépôt de bilan pour la plus grosse faillite de l'histoire des Etats-Unis.

Son effondrement a déclenché une panique généralisée sur les marchés qui a contraint l'Etat fédéral à intervenir massivement pour sauver des établissements avec l'argent du contribuable. Il a aussi engendré des pertes considérables pour ses employés et ses actionnaires.

Richard Fuld a imputé jeudi les malheurs de sa banque à un ensemble d'acteurs extérieurs allant des spéculateurs de court terme aux autorités fédérales.

Il a défendu sa gestion de Lehman Brothers en soulignant qu'elle se fondait sur les informations à sa disposition à l'époque.

Il a surtout laissé entendre que le principal facteur de la faillite de son établissement a été le gel soudain des liquidités entre grandes banques. "Il faut disposer de suffisamment de liquidités pour sortir de la tempête. J'étais là. J'ai fait ça. Pas de commentaire", a-t-il dit.

Richard Fuld dirige désormais une petite entreprise baptisée Matrix Advisors, qu'il a qualifiée de banque d'affaires sage.

Prié de dire pourquoi il avait choisi cette conférence consacrée aux petites capitalisations pour sa première intervention publique, il a répondu que le moment était venu pour lui de tenter d'aller de l'avant.

"Pas un jour ne passe sans que je pense à Lehman Brothers", a dit Richard Fuld. "J'aimerais vous dire que je l'ai surmonté, que c'est derrière moi. Ce n'est pas le cas."

(Bertrand Boucey pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.