Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour l'Autriche, l'aide de la BCE doit être soumise à conditions

Reuters30/08/2012 à 17:07

L'AIDE DE LA BCE DOIT ÊTRE SOUMISE À CONDITIONS, ESTIME LA MINISTRE DES FINANCES AUTRICHIENNES

par Michael Shields

ALPBACH, Autriche (Reuters) - Tout soutien qu'apporterait la Banque centrale européenne (BCE) aux pays membres de la zone euro en difficulté ne devrait pas avoir pour effet de desserrer la bride alors que ces pays doivent redresser leurs économies, a déclaré jeudi la ministre autrichienne des Finances, Maria Fekter.

"Nous devons voir ce que peut faire la BCE dans le respect de ses statuts mais nous devons également resserrer les contrôles car (l'intervention de la BCE) ne doit pas mener à un aléa moral", a-t-elle déclaré dans un entretien accordé à Reuters.

"Nous devons nous assurer que ces pays font leur travail et sur la base de ces mécanismes de contrôle, nous pouvons les aider", a-t-elle ajouté.

Maria Fekter, partisane de l'orthodoxie budgétaire, a rappelé qu'aucune aide financière aux pays de la zone euro n'avait été accordée sans condition et que cela s'appliquait également à la banque centrale. "Une aide de la BCE ne peut être que soumise à conditions", a-t-elle déclaré.

Elle a refusé d'évoquer la situation de la Grèce avant le rapport de la "troïka", mission composée d'experts représentant la BCE, l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI), sur l'avancement des réformes mises en place par le gouvernement hellénique.

Interrogée sur la possibilité de revoir à la baisse le taux des prêts bilatéraux avec Athènes, elle a cependant déclaré ne penser "absolument rien" de l'idée que "les contribuables autrichiens aient à payer, si la Grèce ne remplissait pas les conditions" fixées par les bailleurs.

CONSERVER LA ZONE EURO

La ministre autrichienne s'est en revanche montrée plus ouverte à des aides aux gouvernements italien et espagnol.

"L'Italie a fait des progrès dans ses efforts de réformes", a-t-elle déclaré, alors que Madrid a annoncé un programme censée lui permettre de s'attaquer aux crises de son secteur bancaire et de ses régions.

"La situation espagnole indique pour le moment que le gouvernement n'a besoin d'aide que pour son secteur bancaire."

Elle a noté que les marchés financiers absorberaient la demande de refinancement des deux pays sur le reste de l'année et sur 2013.

De son côté, le président de la BCE, Mario Draghi, a promis de faire ce qu'il faudrait pour protéger la zone euro, y compris racheter de la dette italienne et espagnole.

Maria Fekter s'est déclarée confiante quant au fait que la zone euro s'en sorte indemne.

"Je me bats pour ça. La volonté des ministres (des Finances) est très clairement de conserver la zone euro. C'est probablement l'élément le plus certain des discussions actuelles", a-t-elle dit.

Agathe Machecourt pour le service français, édité par Nicolas Delame

Mes listes

valeur

dernier

var.

12.99 -0.99%
117.4 -0.07%
39.2 -1.38%
5614.51 -0.13%
1003.59 +0.70%
37.821 -0.26%
4.3 +29.52%
22930.36 +0.40%
20.65 +0.19%
173.89 -0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.