Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PORTRAIT-Le Drian récupère un dossier clef de Macron

Reuters17/05/2017 à 15:33
    * Poids lourd du quinquennat de François Hollande 
    * Apprécié à droite comme à gauche 
 
    PARIS, 17 mai (Reuters) - Poids lourd de la présidence 
sortante, Jean-Yves Le Drian quitte le ministère de la Défense, 
où il s'est imposé comme une valeur sûre depuis cinq ans, pour 
prendre la tête du ministère de l'Europe et des Affaires 
étrangères, l'un des dossiers clefs d'Emmanuel Macron.  
    Il avait officialisé son soutien en mars au candidat d'En 
Marche! et s'était dit à cette occasion à la disposition 
d'Emmanuel Macron si ce dernier avait besoin de son "expérience" 
et de ses "connaissances".   
    "Ces cinq années ont passé si vite, j'ai l'impression que 
c'était hier", confiait-il la semaine dernière au Journal du 
Dimanche. Beaucoup a été fait, mais beaucoup reste à faire". 
    "Je suis fier d'avoir servi le pays. Mon moteur n'est pas le 
pouvoir mais bien le fait d'être utile et le respect de mes 
convictions", ajoutait-il.  
    Son arrivée au Quai d'Orsay constitue une mini-surprise tant 
le ministre de la Défense était pressenti pour conserver son 
maroquin.  
    Ces derniers mois, l'équipe d'Emmanuel Macron, dont le 
programme défense a été concocté avec l'aide des conseillers et 
les membres du cabinet sortant, ne faisait pas mystère de son 
désir de le maintenir à son poste.  
     "Il y a un cas très particulier avec Jean-Yves Le Drian, on 
est sur une fonction régalienne extrêmement sensible car la 
France est en guerre à l'international et l'élément de 
continuité se considère", avait déclaré Emmanuel Macron en mars. 
    Artisan du rapprochement avec l'Allemagne en matière de 
coopération militaire, Jean-Yves Le Drian a également été à la 
manoeuvre ces cinq dernières années pour tenter de donner corps 
à l'Europe de la Défense, devenue un véritable serpent de mer 
faute de volonté politique suffisante.  
    Sa nomination à la tête d'un ministère de l'Europe apparaît 
comme un signal clair de la volonté d'Emmanuel Macron de faire 
de la relance de l'Europe une des priorités de son quinquennat. 
     
    RECOMPOSITION POLITIQUE 
    A 69 ans, Jean-Yves Le Drian symbolise la recomposition 
politique qu'Emmanuel Macron appelle de ses voeux.  
    Courtisé en 2007 par Nicolas Sarkozy, Jean-Yves Le Drian a 
su ces dernières années s'attirer la sympathie des 
parlementaires de tous bords confondus.  
    "C'est un homme qui créé autour de lui un réseau favorable, 
une sympathie naturelle et s'il y a eu les succès qu'on connaît 
à l'export de l'équipe France c'est en partie dû à ces qualités 
humaines", estime Jacques Gautier, ancien vice-président Les 
Républicains de la commission Défense au Sénat.    
    A la tête du ministère de la Défense, Jean-Yves Le Drian a 
aussi su nouer des liens forts avec les dirigeants africains 
avec lesquels ils coopèrent dans la lutte contre les groupes 
djihadistes dans le Sahel. 
    En 2014, lors du forum sur la sécurité et la paix de Dakar, 
il est ainsi surnommé "ministrissimo" par le président malien 
Ibrahim Boubacar Keïta, signe de l'oreille et de la confiance 
que lui accordent de nombreux dirigeants africains. Ce qui 
constituera de toute évidence un atout au Quai d'Orsay.  
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.