1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

POINT MARCHÉS-Wall Street se redresse avec les techs et l'énergie
Reuters26/06/2018 à 23:30

 (Actualisé avec des précisions, éléments de changes et
obligataires)
    * Gain de 0,12% pour le Dow, de 0,22% pour le S&P
    * Hausse de 0,39% du Nasdaq 

    par Sruthi Shankar et April Joyner
    NEW YORK, 26 juin (Reuters) - Wall Street a terminé en
hausse modérée mardi, General Electric  GE.N  et les valeurs
high tech, de l'énergie et des biens non essentiels lui ayant
permis de récupérer une partie du terrain perdu la veille dans
un contexte d'aggravation des tensions commerciales
internationales.
    L'indice S&P-500 a subi lundi sa pire journée depuis plus de
deux mois, réagissant au fait que le président américain Donald
Trump souhaiterait interdire certains investissements étrangers 
dans des entreprises technologiques américaines.  
    Les déclarations contradictoires à ce sujet avaient
également plombé les valeurs high tech la veille. Elles se sont
redressées mardi et Apple  AAPL.O , par exemple a gagné 1,24%,
rompant une série de trois baisses consécutives. 
    L'indice sectoriel  .SPLRCT  a progressé de 0,48%,
contribuant à la hausse un peu meilleure du Nasdaq par rapport
au Dow Jones et au S&P-500.
    Hausse également des valeurs de l'énergie, dont l'indice
 .SPNY  a gagné 1,40%, plus hausse forte sectorielle du jour,
après que les Etats-Unis eurent exhorté leurs alliés à ne plus
importer de pétrole iranien, ce qui a fait monter les cours du
brut.  
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 30,31 points (0,12%) à
24.283,11 points. Le S&P-500  .SPX  a pris 5,99 points (0,22%) à
2.723,06 points. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de 29,62
points (0,39%) à 7.561,63 points. 
    "On respire chez les high techs et l'énergie produit un
rally sur la base des fondamentaux", a dit Robert Phipps (Per
Stirling Capital Management).
    General Electric a annoncé son intention de scinder sa
division santé et de sortir du capital de sa filiale
parapétrolière Baker Hughes  BHGE.N  pour se recentrer sur
l'aéronautique, l'électricité et les énergies renouvelables.
 
    Décision saluée par le marché, en témoigne une hausse finale
de 7,76% au premier jour de cotation d'une société ne figurant
plus dans l'indice Dow Industrials.
    Le constructeur immobilier Lennar  LEN.N  a gagné près de 5%
grâce à des résultats trimestriels meilleurs que prévu. 
    Le fermeté des valeurs des biens non essentiels, où l'on
retrouve aussi bien Lennar que les deux FANG Amazon  AMZN.O 
(+1,7%) et Netflix  NFLX.O  (+3,9%), lesquels, comme Apple, ont
redressé la barre ce mardi, atteste l'existence de fondamentaux
solides, qui apaisent quelque peu des investisseurs inquiets des
tensions commerciales, a noté J.J. Kinahan (TD Ameritrade). 
    Le volume a été de 6,77 milliards de titres échangés contre
7,28 milliards en moyenne sur les 20 dernières séances.
    Le dollar a connu une bonne journée, progressant sur un
large front car les escarmouches commerciales internationales
ont poussé les cambistes à s'éloigner de la plupart des devises
à rendement élevé et à se rappeler que la Réserve fédérale est
censée poursuivre sa politique de remontée des taux d'intérêt.
    L'indice du dollar  .DXY , qui mesure l'évolution du billet
vert face à six monnaies de référence, a gagné 0,5% à 94,74,
après avoir reculé de 0,9% durant les quatre séances
précédentes.
    Le dollar, qui avait cédé 0,2% contre le yen, devise refuge,
a progressé de 0,3% mardi  JPY= .
    Robert Kaplan, le président de la Fed de Dallas, a dit mardi
que la politique monétaire de la Fed restait accommodante,
laissant penser qu'elle pourrait encore remonter les taux deux
fois au moins avant qu'elle ne le soit plus.
    Cette même considération explique que les rendements des
Treasuries aient monté, freinant les achats dits de précaution
lorsque le contexte macroéconomique est un peu troublé.
    Le spread entre les papiers à deux et 10 ans  US2US10=TWEB 
n'a en revanche pas beaucoup varié, à 34 points de base, un
point de base de mieux que lundi, qui était le plus resserré
depuis 2007.
    Le Trésor a placé avec succès 34 milliards de dollars
d'obligations à deux ans mardi et récidivera mercredi avec 36
milliards de dollars de papier à cinq ans et jeudi avec 30
milliards de titres à sept ans.
    

 (Saqib Iqbal Ahmed et Karen Brettell)
 
 

Valeurs associées

Index Ex -3.00%
Index Ex -2.37%
Index Ex -0.15%
NASDAQ -4.62%
NASDAQ -3.10%
NYSE -2.50%
NASDAQ -1.85%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer