1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

POINT MARCHÉS-Wall Street salue le geste commercial chinois (actualisé)
Reuters11/09/2019 à 22:35

    * Wall Street en hausse appréciable
    * Le geste commercial chinois l'explique
    * Apple a sonné la charge
    * Le marché attend les banques centrales

    par Wilfrid Exbrayat
    PARIS, 11 septembre (Reuters) - Wall Street a terminé en
hausse mercredi, stimulée par un geste d'apaisement de la Chine
dans le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis.
    La Chine a annoncé mercredi que 16 catégories de produits
américains seraient exemptées des nouveaux droits de douane
qu'elle s'apprête à appliquer en représailles aux barrières
américaines, à quelques jours d'une réunion entre négociateurs
des deux pays.  
    Cette main tendue laisse toutefois certains analystes
sceptiques quant à son efficacité pour résoudre le différend
commercial entre les deux pays. 
    Dans les faits, les biens exemptés sont de première
nécessité, ce qui veut dire que la décision de Pékin vise plus à
soutenir l'économie chinoise qu'à faire un geste de bonne
volonté à l'adresse des Etats-Unis, a dit Ed Egilinsky
(Direxion).
    Mais Wall Street a décidé néanmoins de marquer le coup et
l'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 227,61 points, soit 0,85%, à
27.137,04 points.
    Le S&P-500  .SPX , plus large, a pris 21,54 points (0,72%) à
3.000,93 points.
    Le Nasdaq Composite  .IXIC  a gagné 85,52 points (1,06%) à
8.169,68 points.
    Les investisseurs semblent de fait s'être un peu plus
engagés sur le marché avant même les réunions de politique
monétaire des banques centrales, la Banque centrale européenne
(BCE) demain jeudi et la Réserve fédérale la semaine prochaine,
dont ils attendent des manifestations de détente monétaire. 
    Prenant à nouveau la Fed pour cible, le président Donald
Trump lui a réclamé ce mercredi des taux d'intérêt négatifs.
 
    Le volume a été de 7,59 milliards de titres échangés contre
6,85 milliards en moyenne sur les 20 séances précédentes.
        
    VALEURS 
    Apple  AAPL.O  (+3,2%, deuxième hausse du Dow Jones) a mené
la charge, après avoir annoncé mardi qu'il lancerait son service
de télévision à la demande le 1er novembre avec un abonnement à
4,99 dollars par mois, moins cher que Walt Disney  DIS.N  et
Netflix  NFLX.O .
    Les gains d'Apple ont permis à ce dernier de dépasser à
nouveau les 1.000 milliards de dollars de capitalisation et de
doper l'indice des high tech  .SPLRCT  qui a gagné 1,01%, plus
forte hausse sectorielle du jour à égalité avec l'indice des
valeurs de la santé  .SPXHC .
    Dix des 11 grandes indices sectoriels S&P ont fini dans le
vert, seul celui de l'immobilier  .SPLRCR  a accusé une perte,
de 0,32%.
    L'indice des semiconducteurs de Philadelphie  .SOX  affiche
lui un gain de 1,24%.
    Les bonnes nouvelles commerciales ont aussi stimulé la
valeur industrielle Boeing  BA.N  (+3,4%), plus forte hausse de
l'indice Dow Jones. Boeing est le premier exportateur américain
en valeur.
    A l'inverse Baker Hughes  BHGE.N  a perdu 7,8%, la
société-mère General Electric  GE.N  envisageant de vendre une
participation majoritaire dans le parapétrolier.  
        
    LES INDICATEURS DU JOUR
    Les prix à la production ont augmenté aux Etats-Unis en
août, contrairement aux attentes et les prix hors éléments
volatils ont rebondi, ce qui ne devrait pas pour autant remettre
en cause le scénario d'une nouvelle baisse de taux de la Réserve
fédérale la semaine prochaine.
    L'indice des prix à la production a augmenté de 0,1% d'un
mois sur l'autre le mois dernier après une hausse de 0,2% en
juillet, a annoncé mercredi le département du Travail.
     
    
    LA SÉANCE EN EUROPE 
    Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi,
soutenues par des signes d'ouverture dans les négociations
commerciales entre la Chine et les Etats-Unis à la veille d'une
réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait
déboucher sur des mesures pour lutter contre le ralentissement
de la croissance.
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  a terminé en hausse de 0,44% à
5.618,06 points. Le Footsie britannique  .FTSE  a pris 0,96% et
le Dax allemand  .GDAXI  0,74%. 
    L'indice EuroStoxx 50  .STOXX50E  a progressé de 0,51%, le
FTSEurofirst 300  .FTEU3  de 0,76% et le Stoxx 600  .STOXX  de
0,85%.   
    
    TAUX
    Les rendements ont progressé pour le troisième jour
d'affilée, tant aux Etats-Unis qu'en Europe, dans l'attente de
la réunion de la BCE demain avec des avis très partagés sur
l'étendue des mesures qu'elle pourrait annoncer.
    Selon deux sources proches du dossier, la BCE reverrait à la
baisse certaines de ses prévisions de croissance lors de sa
réunion de jeudi et ses nouvelles projections ne préfigureraient
qu'une légère accélération de l'inflation globale comme de
l'inflation sous-jacente pour les années à venir.  
    Le rendement du 10 ans  US10YT=RR  gagnait 4,2 points de
base à 1,7437%, tandis que le 30 ans  US30YT=RR  prenait le même
gain à 2,2234% et que le deux ans  US2YT=RR  avançait de 1,6
point de base à 1,6803%.
    
    CHANGES
    L'euro a inscrit un plus bas d'une semaine face au billet
vert, à la veille de la réunion de la BCE.
    "Le semble fait de penser détente explique sans doute que
l'euro reste sur la défensive pour le moment", dit Shaun Osborne
(Scotiabank). Toutefois, "nous ne sommes pas tout à fait en
phase avec les anticipations d'une forte détente (...) Nous
pensons qu'un rebond est possible pour l'euro après la réunion
monétaire de demain".
    L'euro perdait 0,31% à 1,1009 dollar  EUR= .
    Le dollar gagnait lui 0,30% face à un panier de devises de
référence  .DXY .    
    
    PETROLE
    Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse sur le
Nymex, à la suite d'informations voulant que le président
américain Donald Trump envisage d'assouplir les sanctions contre
l'Iran, ce qui serait susceptible de libérer des exportations de
brut sur le marché en un moment où l'évolution de la demande
mondiale suscite bien des préoccupations.  
          
        
    A SUIVRE JEUDI 12 SEPTEMBRE :   
    Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne,
décision sur les taux à 13h45, conférence de presse à 14h30.
    

 (Uday Sampath Kumar, Stephen Culp, Karen Brettell, Gertrude
Chavez-Dreyfuss, Devika Krishna Kumar
Wilfrid Exbrayat pour le service français)
 
 

Valeurs associées

Index Ex -0.28%
Index Ex -0.52%
Index Ex -0.15%
Euronext Paris -0.94%
DJ STOXX -0.89%
DJ STOXX -0.58%
DAX
XETRA -0.55%
NASDAQ +0.53%
NYSE -0.18%
NYSE -1.55%
NYSE +0.59%
NASDAQ +0.05%
FTSE Indices -0.63%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer