Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

NASDAQ Composite

7 825.30 Pts
-0.37% 
Ouverture théorique 0

XC0009694271 COMP

Index Ex données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    7 829.80

  • clôture veille

    7 854.44

  • + haut

    7 849.85

  • + bas

    7 811.15

  • +haut 12 derniers mois

    7 867.15

  • +bas 12 derniers mois

    6 177.19

  • volume

    0

  • dernier échange

    19.07.18 / 22:30:00

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur NASDAQ Composite

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter NASDAQ Composite à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

POINT MARCHÉS-Wall Street finit en baisse, le renvoi de Rex Tillerson inquiète

Reuters13/03/2018 à 22:08
 (Actualisé avec volumes et autres actifs)
    * Le Dow perd 0,68%, le S&P-500 0,64% et le Nasdaq 1,02%
    * Prises de bénéfices sur les technologiques
    * General Electric perd plus de 4%
    * Neuf secteurs du S&P-500 dans le rouge
    * La hausse des prix à la consommation ralentit
    * Le dollar recule

    par April Joyner
    NEW YORK, 13 mars (Reuters) - La Bourse de New York a
terminé en baisse mardi, le limogeage du secrétaire d'Etat Rex
Tillerson ayant éclipsé l'annonce du ralentissement de la hausse
des prix à la consommation, qui avait soutenu les trois
principaux indices à l'ouverture.
    Le président américain Donald Trump a annoncé le renvoi du
secrétaire d'Etat Rex Tillerson et son remplacement par le
directeur de la CIA Mike Pompeo. <nL8N1QV4M9]
    Rex Tillerson, ex-PDG de la compagnie pétrolière Exxon
Mobil, avait pris la tête de la diplomatie américaine à
l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche. Il a annoncé
qu'il quitterait son poste le 31 mars.
    Les relations entre le président et son désormais ex-chef de
la diplomatie, qui ont maintes fois affiché leurs divergences,
notamment sur la Corée du Nord et l'Iran et pas plus tard que
lundi sur la Russie, n'ont jamais été au beau fixe.
    Le départ de Rex Tillerson intervient une semaine après la
démission du conseiller économique de la Maison blanche, Gary
Cohn, en désaccord avec les mesures protectionnistes annoncées
par Donald Trump.
    "Pompeo est connu pour être un vrai 'faucon' en matière de
commerce et de politique étrangère', relève Jim Awad, de chez
Hartland &Co. "Il n'y a personne pour faire contrepoids à Donald
Trump. C'est inquiétant pour le marché."
    Cette nouvelle a éclipsé l'annonce du ralentissement de la
hausse des prix à la consommation, qui avait porté les marchés à
l'ouverture.
    L'inflation de base, soit hors alimentation et énergie, a
progressé de 1,8% en février, comme en janvier, un chiffre
conforme aux attentes. 
    Ce léger ralentissement, qui intervient après l'annonce
vendredi d'un ralentissement de la hausse du salaire moyen
hebdomadaire le mois dernier, conforte l'hypothèse que la
remontée de l'inflation devrait être graduelle et que la Réserve
fédérale ne devrait pas durcir sa politique.  
    Le dollar a effacé ses gains face à un panier de devises de
référence  .DXY  après la publication de cette statistique et a
reculé de 0,2%. L'euro, lui, a progressé de 0,5% face au billet
vert, autour de 1,2363 dollar  EUR= .
    Le rendement des Treasuries à 10 ans < US10YT=RR> a baissé,
repassant sous 2,85%, après avoir atteint 2,87% lundi.

    LES TECHS ET LES FINANCIÈRES ACCUSENT LE COUP
    L'indice Dow Jones  .DJI  a perdu 171,58 points, soit 0,68%,
à 25.007,03. 
    Le Standard & Poor's 500  .SPX , plus large, a reculé de
17,71 points, soit 0,63%, à 2.765,31.
    Le Nasdaq Composite  .IXIC  a cédé 77,31 points, soit 1,02%,
à 7511,012.
    Les technologiques  .SPLRCT  et les financières  .SPSY  ont
signé les deux plus fortes baisses sectorielles du S&P-500,
accusant respectivement un repli de 1,21% et de 1,09% 
    Microsoft  MSFT.O  (-2,44%), Facebook  FB.O  (-1,56%) et
Alphabet  GOOGL.O  (-2,23%) ont pesé sur le Nasdaq et le
S&P-500.
    "La technologie a très bien progressé hier et la semaine
dernière et il y a des prises de bénéfices, mais il s'agit
seulement d'une pression à court terme", remarque Ken Polcari,
de chez O'Neil Securities.    
    Seuls deux des onze secteurs du S&P ont fini dans le vert,
les valeurs des services aux collectivités  .SPLRCU  signant la
plus forte hausse avec +0,21%, devant la santé  .SPXHC 
(+0,15%).
    Dans le sillage de la baisse des cours du pétrole, le
compartiment de l'énergie  .SPNY  a accusé un repli de 0,72%,
Exxon  XOM.N  perdant 0,94%.
    
    GE, PLUS FORTE BAISSE DU DOW
    Aux valeurs, General Electric  GE.N  a abandonné 4,44%, plus
forte baisse du Dow. JPMorgan a abaissé son objectif de cours de
14 à 11 dollars, considérant que le conglomérat industriel
n'était pas une "action de sécurité" dans un marché volatil.
    Qualcomm  QCOM.O  a perdu 4,95%. Donald Trump a signé lundi
soir un décret présidentiel interdisant le rachat de Qualcomm
par Broadcom, un projet de 117 milliards de dollars (95
milliards d'euros) pour des motifs de sécurité nationale.
Broadcom  AVGO.O  s'est lui replié de 0,62%.  
    United Continental  UAL.N  a pris 0,83% après le relèvement
de sa prévision de chiffre d'affaires par passager par siège
disponible et par mille (PRASM) pour le premier trimestre et de
sa prévision de marge avant impôt.
    Monsanto  MON.N  a gagné 0,35%. Le ministère chinois du
Commerce a donné son accord conditionnel au rachat du numéro un
mondial des semences par le groupe chimique allemand Bayer
 BAYGn.DE  pour 62,5 milliards de dollars (50,7 milliards
d'euros).
    Quelque 6,89 milliards d'actions ont changé de mains sur les
marchés américains, à comparer avec une moyenne de 7,13
milliards de dollars au cours des 20 dernières séances.
    Sur le front pétrolier  CLc1  < LCOc1>, le renvoi de Rex
Tillerson a fait grimpé les prix du brut sur des craintes de
tensions avec l'Iran. Ils se sont ensuite retournés à la baisse,
pénalisés par la prévision d'une hausse de la production de brut
aux Etats-Unis.    


    
    

 (Avec Sruthi Shankar
Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)
 
 

Valeurs associées

-0.37%
-0.53%
-0.15%
+0.03%
+0.99%
+0.76%
-0.61%
-0.15%
-1.14%
-0.68%
+0.94%
+2.00%
-0.28%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.