1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

POINT MARCHÉS-Les Bourses en Europe montent encore, les taux aussi

Reuters15/02/2018 à 10:02
    * Le CAC 40 gagne plus de 1% avec l'envolée d'Airbus 
    * De nombreuses publications animent la cote 
    * Apaisement des craintes sur l'inflation 
    * Mais les taux montent : le 10 ans US a dépassé 2,94% 
 
    par Blandine Henault 
    PARIS, 15 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent 
en hausse jeudi au début d'une séance animée par de multiples publications 
d'entreprises, l'apaisement des craintes sur l'inflation alimentant le rebond 
des marchés actions en dépit de la remontée continue des rendements 
obligataires.   
    À Paris, l'indice CAC 40  .FCHI  avance de 1,31% à 5.232,77 points vers 
08h55 GMT, porté notamment par l'envolée d'Airbus  AIR.PA . À Francfort, le Dax 
 .GDAXI  progresse de 0,73% et à Londres, le FTSE  .FTSE  gagne 0,62%.  
    L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro  .STOXX50E  s'adjuge 1,05%, le 
FTSEurofirst 300  .FTEU3  est en hausse de 0,73% et le Stoxx 600  .STOXX  de 
0,77%. 
    Les indices européens avaient déjà clôturé en nette hausse mercredi, dans le 
sillage de la progression de Wall Street après une première réaction négative 
aux chiffres supérieurs aux attentes de l'inflation aux Etats-Unis.  
    "L'obsession relative à l'inflation apparue ces derniers jours a laissé la 
place à une plus grande sérénité", relève Tangi Le Liboux, stratège chez Aurel 
BGC. "Les marchés semblent considérer que les craintes relatives à une forte 
inflation sont surfaites".  
    L'indice Vix mesurant la volatilité  .VIX  est repassé sous le seuil de 20 
points.  
    La baisse inattendue des ventes de détail aux Etats-Unis, annoncée en même 
temps que l'inflation mercredi, a calmé les craintes d'un resserrement monétaire 
plus vif qu'attendu de la Réserve fédérale (Fed). Elle suggère que la hausse des 
prix commence à peser sur la consommation des ménages américains. 
    "Une approche sensée serait que la Fed ne releve pas les taux d'intérêt 
quand elle voit clairement que les ventes au détail sont faibles", pointe Naeem 
Aslam, analyste marchés chez ThinkMarkets. 
     
    LE 10 ANS AMÉRICAIN À PLUS DE 2,94% 
    En dépit du rebond des actions, la tension reste forte sur le marché 
obligataire. Le rendement des Treasuries à 10 ans  US10USYT=RR  a touché jeudi 
un nouveau pic de quatre ans, à 2,944%.  
    Celui du Bund allemand  DE10USYT=RR  progresse également pour évoluer à plus 
de 0,77%, mais sous son plus haut à 0,808% atteint il y a une semaine.  
    Le dollar ne profite pas de cette remontée des rendements obligataires 
américains et perd 0,45% face à un panier de devises de référence.  .DXY  Le 
billet vert a notamment touché un nouveau plus bas de 15 mois face au yen  JPY=  
tandis que l'euro évolue à près de 1,25 dollar.  EUR=  
    La faiblesse du dollar constitue un élement de soutien aux cours du pétrole, 
qui profitent également de l'annonce d'une hausse moins forte que prévu des 
stocks de brut aux Etats-Unis. Le contrat mars sur le brut léger américain (West 
Texas Intermediate, WTI)  CLc1  se traite à plus de 61 dollars et le Brent 
 LCOc1  est proche des 65 dollars.  
     
    AIRBUS S'ENVOLE 
    Aux valeurs en Europe, Airbus s'envole de 8,99%, en tête du CAC 40 et du 
Stoxx 600. L'avionneur européen a fait état de résultats supérieurs aux attentes 
pour 2017, en dépit d'une nouvelle provision sur l'A400M.   
    Ipsen  IPN.PA  se distingue également (+8,29%) après des résultats annuels 
jugés solides et des prévisions perçues comme encourageantes.   
    A l'inverse, Nestlé  NESN.S , qui a déçu sur ses résultats 2017, recule de 
2,15% et pénalise l'ensemble du secteur européen de l'alimentaire et des 
boissons  .SX3P  (-0,82%).   
    Le groupe suisse a par ailleurs annoncé qu'il ne reconduirait pas le pacte 
d'actionnaires qui le lie à la famille Bettencourt au sein de L'Oréal  OREP.PA  
au-delà de sa date d'expiration du 21 mars "afin de maintenir toutes les options 
ouvertes dans l'intérêt des actionnaires de Nestlé." 
    A Paris, L'Oréal cède 0,37% et Sanofi  SASY.PA  baisse de 0,47%. Le groupe 
de cosmétiques, qui détient 9,15% du géant pharmaceutique, avait dit la semaine 
dernière qu'il pourrait céder sa participation afin de financer le rachat des 
parts de Nestlé à son capital.   
    
 
 (Édité par Véronique Tison) 
  
 
 

Valeurs associées

-0.27%
-0.51%
+0.87%
+0.81%
-0.47%
-0.68%
+2.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4782.62 -0.63%
CGG
1.189 -7.54%
51.4 -20.37%
1.14185 +0.30%
1.91 -2.20%

Les Risques en Bourse

Fermer