1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

POINT MARCHÉS-Cinquième hausse d'affilée pour Wall Street

Reuters15/02/2018 à 22:10
    par Noel Randewich 
    WALL STREET, 15 février (Reuters) - Wall Street a réalisé 
jeudi sa cinquième séance de hausse d'affilée, stimulée par 
Apple et d'autres high techs, passant outre les craintes d'une 
résurgence prononcée de l'inflation qui provoquerait un cycle de 
resserrement monétaire énergique, craintes qui avaient semé le 
trouble sur les places boursières au début du mois. 
    La hausse des prix de détail annoncée la veille, et qui 
avait été plus forte que prévu en janvier, avait provoqué un 
bref mouvement baissier réflexe avant que la cote ne se 
reprenne.[ nL8N1Q45VO]      
    La hausse des prix à la production s'est accélérée en 
janvier aux Etats-Unis, mais leur variation de +0,4% a été 
conforme aux attentes, ce qui a pu apaiser ceux qui redoutaient 
un élan inflationnistes.  
    Pourtant sa variation annuelle (+2,7%) a dépassé le 
consensus de 0,2 point et la hausse annuelle hors alimentation, 
énergie et services commerciaux est de 2,5%, la plus élevée 
depuis août 2014.    
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 306,88 points (1,23%) à 
25.200,37 points. Le S&P-500  .SPX  a pris 32,57 points (1,21%) 
à 2.731,20 points. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de 
112,82 points (1,58%) à 7.256,43 points.      
    Les traders ont d'ailleurs subi une avalanche de 
statistiques en matinée, qui donnent une image contrastée de la 
conjoncture économique. 
    Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont rebondi la 
semaine dernière aux Etats-Unis, tout en restant à des niveaux 
associés à une phase de resserrement du marché du travail. 
  
    Si l'indice "Empire State" mesurant l'activité 
manufacturière dans la région de New York a ralenti plus que 
prévu en février pour tomber à un plus bas depuis juillet, 
l'indice "Philly Fed", mesurant la croissance de l'activité 
économique dans le nord-est des Etats-Unis, a lui progressé de 
manière inattendue en février.     
    La production manufacturière a stagné aux Etats-Unis en 
janvier, pour un deuxième mois d'affilée, alors que les 
analystes l'attendaient en hausse, pénalisée notamment par un 
recul dans les industries aéronautique et agroalimentaire et 
dans le secteur des plastiques.   
    Enfin, l'indice de confiance des professionnels du secteur 
de l'immobilier est resté stable à 72 en février, conformément 
aux attentes, selon l'enquête de la fédération professionnelle 
NAHB publiée jeudi.       
    "L'élan s'appuie sur le fait qu'on se rend compte que la 
saison des résultats reste la meilleure qu'on ait eu depuis 
2009", a dit Peter Kenny (Global Markets Advisory Group). "Il y 
aura encore des répliques sur le marché mais elles deviendront 
peu à peu moins marquées". 
    Faisant suite à toute une série de révisions à la hausse des 
prévisions des entreprises ces dernières semaines, les analystes 
estiment dorénavant que les sociétés du S&P-500 augmenteront 
leur bénéfice par action de 18,9% en 2018, selon Thomson Reuters 
I/B/E/S.  
    "Nous sommes stabilisés pour le moment; il fallait surtout 
voir comment le marché réagirait au CPI (indice des prix de 
détail) et au PPI (indice des prix à la production); il semble 
avoir accepté sans broncher plus que cela une inflation en 
hausse", a déclaré de son côté Brad McMillan (Commonwealth 
Financial Network). 
    Apple  AAPL.O  a gagné 3,4%, Berkshire Hathaway ayant 
annoncé mercredi soir avoir porté sa participation à 23,3%, ce 
qui fait du groupe à la pomme son principal investissement. 
   
    Cisco  CSCO.O  a pris 4,7%, après avoir publié mercredi des 
résultats trimestriels meilleurs que prévu, avec notamment la 
première hausse en plus de deux ans de son chiffre d'affaires. 
  
 
 (Avec Sruthi Shankar et Aparajita Saxena à Bangalore) 
  
 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4742.38 -1.47%
CGG
1.078 -16.17%
0.6045 -11.82%
1.13735 -0.09%
1.81 -7.32%

Les Risques en Bourse

Fermer