Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Plus de 2 000 CRS se mettent en arrêt maladie le jour de la grogne sociale

Le Parisien21/09/2017 à 13:54

Plus de 2 000 CRS se mettent en arrêt maladie le jour de la grogne sociale

Alors que les syndicats opposés à la réforme du droit du travail, CGT et Solidaires en tête, battent à nouveau le pavé et font grève ce jeudi, les Compagnies républicaines de sécurité (CRS) expriment également leur mécontentement. Selon nos informations, un total de 2 028 CRS sont ce jeudi simultanément en arrêt maladie dans toute la France. Mieux, pour le déplacement ce jeudi d'Emmanuel Macron à Marseille, sur 392 CRS prévus pour assurer la sécurité pas moins de 321 se sont fait porter pâles.

 

Trois syndicats policiers (Alliance, Unité-SGP-FO et Unsa-Police) avaient appelé à ce mouvement de grogne sans précédent car ils craignent que «l'indemnité de déplacements» que l'Ijat (indemnité journalière d'absence temporaire), versée lorsque les CRS sont en mission, exonérée actuellement des prélèvements sociaux et en particulier de la CSG (contribution sociale généralisée) soit prochainement fiscalisée. 

 

D'un montant quotidien de 39 euros, l'Ijat constitue un important complément de revenu pour les CRS, au regard du nombre de missions effectuées. Créée dans les années 1960, cette prime fait l'objet d'une défiscalisation, ce qui lui vaut régulièrement les foudres de la Cour des Comptes. Sur fond de griefs contre le «suremploi» des CRS et l'usure du matériel, les syndicats dénoncent également des délais de paiement de deux à trois mois pour une Ijat autrefois payée par des régies d'avance. Ils souhaitent également que l'Ijat n'apparaisse pas sur leur fiche de paie.

 

Les gendarmes appelés en renfort

 

Les syndicats policiers réclament l'intervention de Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, dans cet épineux dossier. «Nous avons reçu un courrier du directeur général de la police national qui ne nous convient pas. Ce que nous voulons désormais savoir, c'est: quelle est la position politique du ministre sur ce dossier ?» indique Philippe Capon, secrétaire général de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • am013
    21 septembre16:41

    Que les travailleurs salariés prennent exemple sur cet élan collectif et on serait moins embêté

    Signaler un abus

  • frk987
    21 septembre16:22

    On colle une bonne amende aux médecins prescripteurs d'arrêts maladie fictifs........mais comme d'hab l'Etat ne fera RIEN.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

1.16745 0.00%
79.24 +0.43%
48.76 -0.45%
1.029 +0.88%
167.4 -0.83%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.