1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pimco recrute Ben Bernanke comme "conseiller senior"
Reuters29/04/2015 à 17:00

par Jennifer Ablan NEW YORK, 29 avril (Reuters) - L'ancien président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke va jouer un rôle de conseil auprès du gestionnaire de fonds obligataires Pimco, qui cherche à redorer son blason après le départ de son cofondateur Bill Gross l'an dernier. Ce recrutement pourrait être critiqué par certains concurrents de Pimco, qui jugeaient déjà Ben Bernanke trop proche du géant de la gestion pendant ses deux mandats à la tête de la Fed. Cette proximité pourrait, pour certains, pourrait avoir donné à Pimco un avantage pour interpréter le discours de politique monétaire de la banque centrale. Ben Bernanke, qui a déjà annoncé la semaine dernière qu'il allait conseiller le fonds spéculatif Citadel, a déclaré à Reuters qu'il ne conseillerait aucune autre société de Wall Street. Il est également salarié de la Brookings Institution, un cercle de réflexion privé. "Je reste à plein temps chez Brookings. Je ne suis salarié d'aucune des deux sociétés. Je suis un conseiller senior extérieur", a-t-il précisé. "C'est fini. Il n'y en aura pas d'autre. (Pimco et Citadel) préfèrent que je ne conseille pas un trop grand nombre de sociétés et personnellement, je pense que travailler avec deux sociétés sera suffisant." Pimco, qui gérait fin mars 1.590 milliards de dollars d'actifs, et Ben Bernanke ont refusé de préciser la rémunération de l'ex-banquier central, précisant simplement qu'il assisterait à toutes les réunions de direction trimestrielles du groupe. "AUCUNE OPÉRATION DE LOBBYING" Ben Bernanke a perçu jusqu'à 250.000 dollars l'an dernier pour une simple intervention publique, une rémunération supérieure au traitement de 200.000 dollars annuels qu'il percevait à la présidence de la Fed. Il a précisé à Reuters qu'il n'avait jamais rencontré Bill Gross, qui a quitté Pimco en septembre dernier pour rejoindre Janus Capital Group JNS.N . "La Fed n'est le régulateur ni de Pimco, ni sa maison mère, ni de toute autre société affiliée à lui", a-t-il dit, ajoutant qu'il en allait de même pour Citadel. "Je ne serai impliqué dans aucune opération de lobbying ou d'influence impliquant la Fed et le Congrès, ni qui que ce soit dans l'administration", a-t-il poursuivi. Son prédécesseur à la tête de la Fed, Alan Greenspan, a lui aussi conseillé Pimco, filiale du groupe allemand Allianz ALVG.DE , entre 2007 et 2011. Fin 2008, la Fed avait mandaté Pimco et trois autres sociétés pour mettre en oeuvre sa politique d'achats massifs de titres adossés à des prêts immobiliers (mortgage-backed securities, MBS), destinée à maintenir les taux d'intérêt à un niveau bas et à favoriser l'activité économique. "S'ils ont été employés à ce genre de choses, c'est qu'ils en avaient la capacité professionnelle", a dit Ben Bernanke. "Je n'ai joué aucun rôle dans leur sélection et je n'ai eu aucun lien avec eux moi-même." (Marc Angrand pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

42.24 -0.44%
65.405 +0.12%
5160.52 -0.16%
1.13515 +0.11%
25.04 -0.54%

Les Risques en Bourse

Fermer