Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pierre Moscovici aux Affaires économiques de la C.E.

Boursorama10/09/2014 à 18:42

Pierre Moscovici s'occupera de l'économie au sein de la nouvelle Commission européenne malgré les réticences de l'Allemagne.

La composition de la nouvelle Commission européenne a été dévoilée mercredi par Jean-Claude Juncker. Pierre Moscovici obtient l'un des portefeuilles clés de l'exécutif européen et sera désormais « commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la fiscalité et aux douanes ».

Un Français aux manettes de l'économie de la zone euro. C'est ce que l'on retiendra en Europe suite à la nomination de Pierre Moscovici aux affaires économiques et monétaires au sein de la Commission européenne (CE). Pour rappel, 28 commissaires composent la CE qui sera présidée par Jean-Claude Juncker à partir du 1er novembre. Chacun des 28 postes est attribué à un homme politique d'une nationalité différente au sein de l'UE.

Une nomination contraire à l'élan de la rigueur allemande

On attendait sans surprise la nomination de Pierre Moscovici au sein de cette nouvelle Commission. Toutefois, des incertitudes persistaient sur le poste qui pourrait lui être confié. L'Allemagne aurait préféré que cette fonction centrale soit occupée par une personnalité issue d'un pays irréprochable sur sa politique budgétaire nationale, ce qui n'est pas le cas de la France. Le poste était jusqu'alors occupé par le Finlandais Olli Rehn, adepte des politiques de rigueur.

Comme pour souligner les craintes de Berlin à ce sujet, cette nomination intervient alors que Bercy a annoncé en début de matinée une aggravation de son déficit publique pour 2014, qui devrait atteindre 4,4% du PIB sans perspective d'amélioration pour 2015. A contrario, la même journée, l'Allemagne a annoncé un objectif de résultat budgétaire à l'équilibre pour 2015.

Malgré sa puissance au sein de l'UE et ses performances qui font pâlir d'envie ses voisins, l'Allemagne hérite finalement d'un poste plutôt modeste avec la nomination de Gunther Öttinger à l'économie numérique. Le Britannique Jonathan Hill se voit quant à lui attribuer le poste de commissaire aux Services financiers, complémentaire à celui de l'ancien ministre français. Jean-Claude Juncker a insisté en conférence de presse sur le dynamisme de ses nouveaux collaborateurs en allant jusqu'à s'exclamer « C'est mon équipe gagnante ! ».

Pierre Moscovici, keynésien pro-européen

Précédemment, Pierre Moscovici était ministre de l'Economie et des Finances entre mai 2012 et mars 2014 dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Pro-européen convaincu depuis ses débuts en politique, il avait également occupé le poste de ministre chargé des affaires européennes entre 1997 et 2002 dans le gouvernement de Lionel Jospin. Il occupait auparavant la fonction de député européen depuis 1994.

Partisan d'une politique économique inspirée des idées de Keynes et tournée vers la croissance, Pierre Moscovici pourrait ainsi correspondre au tournant que l'UE semble vouloir prendre en matière économique. Les institutions européennes, et notamment la BCE, vont en effet depuis ces derniers mois vers des mesures plus favorables à la croissance et à l'emploi au sein d'une zone euro qui en a bien besoin.

Xavier Bargue

À lire aussi sur Boursorama :

Commission : Juncker donne deux postes économiques clés à Paris et Londres (AFP)

France : 0,4% de croissance et 4,4% de déficit pour 2014


Mes listes

valeur

dernier

var.

45.51 +1.13%
19.74 -0.60%
21.75 +0.46%
17.79 0.00%
1.228 -0.55%
28.4 +0.71%
31.08 -1.15%
105.53 +0.45%
52.1 +0.10%
2.63 -2.59%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.