1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pictet AM sous-pondère les actions
AOF23/05/2019 à 10:33

(AOF) - Pictet AM anticipe un fort ralentissement de la croissance mondiale, mais pas de récession aux Etats-Unis à court court terme. Ils en réchapperaient grâce au soutien des consommateurs, qui bénéficient d'une accélération de la hausse des salaires, actuellement au plus haut depuis 10 ans. Une nouvelle favorable au niveau macroéconomique, mais négative pour les entreprises, dont les marges pourraient être « pincées par l'inflation salariale.

Selon Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM, cette pression sur les marges dans un contexte de dégradation de l'environnement économique entraînera une détérioration la croissance des profits, qui devrait être proche de 0 en fin 2019.

Le risque d'une résurgence de l'inflation dans un contexte de marché du travail tendu - les entreprises ont beaucoup de mal à trouver des employés qualifiés aux Etats-Unis - limiterait en outre les marges de manœuvres des Banques centrales.

Dans ce contexte, le gestionnaire d'actifs sous-pondère les actions et leur préfère le cash, une position adoptée avant la récente baisse des marchés en raison du trop grand optimisme des investisseurs vis-à-vis des négociations commerciales sino-américaines. Frédéric Rollin s'attend à ce que leur dynamique reste négative au cours des prochaines semaines, ce qui mettra la pression sur les marchés.

Au sein des actions, le conseiller en stratégie d'investissement préfère les marchés européens à Wall Street. Le gestionnaire d'actifs fait remarquer que les attentes de marge sont très élevées aux Etats-Unis et peu compatibles avec un ralentissement économique et une progression des salaires. En Europe, l'investisseur est également mieux rémunéré pour le risque pris, la prime de risque étant plus élevée.

Sur le plan sectoriel, Frédéric Rollin juge un peu exagéré le goût des valeurs cycliques par le marché. Il considère en revanche que la récente sous-performance du secteur de la santé, provoquée par l'arrivée de Bernie Sanders dans la course à la Maison Blanche, constitue une opportunité. Ces sociétés offrent une forte croissance structurelle et sont peu cycliques, souligne Pictet AM.

Le gestionnaire d'actifs a enfin mis en exergue le point de faiblesse des marchés que constitue le crédit américain, dont le niveau de spread ne tient en effet pratiquement pas compte de la progression de l'endettement des entreprises.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer