1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PIB : la France perd sa place de 5ème puissance économique mondiale

Le Parisien07/01/2015 à 10:16

PIB : la France perd sa place de 5ème puissance économique mondiale

En présentant ses vœux aux Français, François Hollande voulait leur redonner du baume et avait lancé : « «La France, c'est un grand pays ; elle est la cinquième puissance économique du monde»... Eh bien non ! Selon les chiffres de la Commission européenne, le produit intérieur brut de la France, c'est à dire la richesse créée au cours de l'année, évalué à 2 134 milliards d'euros, est désomais dépassé par celui du Royaume-Uni avec 2 232 milliards d'euros. Du coup, la France est reléguée à la sixième place... Les Etats-Unis, la Chine et le Japon restent sur le podium.

Ces chiffres de la Commission européenne ne sont que provisoires. Mais selon le Figaro, cette différence de près de 4,5 % entre les deux pays ne devrait pas être remise en cause lors de la publication définitive des bilans 2014 dans quelques semaines, même si le Fonds monétaire international estime que la France a toujours une longueur sur ses voisins d'Outre-Manche.

Voeux de François Hollande

Comment, avec près de 98 milliards d'avance, le Royaume-Uni a-t-il repris une place perdue depuis 1973 alors que, l'an passé, la France avait encore un avantage d'une centaine de milliards ?

L'économie britannique a connu une croissance en volume de 3% alors que la croissance française devrait péniblement atteindre 0,4 ou 0,5% en 2014. Pour 2015, le gouvernement français table toujours sur une croissance faible de 1%, même si la baisse de l'euro face au dollar, le repli des cours du dollar et la faiblesse des taux d'intéret pourraient donner un coup de fouet aux entreprises françaises à l'export, favoriser la consommation des ménages et relancer l'immobilier. Avec sa croissance de 3%, ce sont près de 60 milliards d'euros supplémentaires qui ont été créés chez nos voisins contre à peine 20 milliards pour la France.

Autre coup d'avance pour le Royaume-Uni : malgré la batterie d'augmentation des tarifs dans de nombreux secteurs au 1er ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • paspad
    07 janvier12:27

    Anecdotique, sans doute, pour les supporters de l'incompétent ........... il n’empêche que depuis 2 ans, la France patine plus que ses concurrents, et ce sont des emplois qui s'envolent

    Signaler un abus

  • brenot
    07 janvier10:07

    Un seul responsable: H

    Signaler un abus

  • M931269
    07 janvier09:40

    Cette annonce discrédite gravement les capacité de ce gvt et de son chef et annule de ce fait l'effet de la conférence radio de cette semaine !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.