Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

PHILIPS lance un coûteux rappel pour des appareils respiratoires
information fournie par AOF14/06/2021 à 10:54

(AOF) - Philips va rappeler des appareils de traitement de l'apnée du sommeil (CPAP et Bi-Level PAP) et des ventilateurs mécaniques en raison des risques potentiels pour la santé du composant en mousse en polyuréthane à base de polyester destiné à les insonoriser. Malgré un faible taux de plaintes (0,03 % en 2020), Philips a déterminé, sur la base de tests, qu'il existe des risques pour les utilisateurs liés à ce type de mousse.

Les risques sont les suivants : la mousse peut se dégrader en particules qui peuvent pénétrer dans le circuit d'air de l'appareil et être ingérées ou inhalées par l'utilisateur, et la mousse peut dégager certains gaz chimiques.

" En consultation avec les organismes de réglementation compétents et en étroite collaboration avec nos clients et partenaires, nous travaillons dur pour trouver une solution, qui comprend le déploiement des instructions d'utilisation mises à jour et un programme complet de réparation et de remplacement des appareils concernés " a déclaré le Directeur général, Frans van Houten. 

Ce rappel conduira à une augmentation de 250 millions d'euros des coûts des actions correctives sur la base installée, en plus de la provision que la société a enregistré au premier trimestre 2021.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Optimisme pour le secteur

Les ventes sur trois mois (de septembre à novembre) ont augmenté de 8,3% au niveau mondial par rapport aux trois mois précédents (de juin à août). En Europe, la progression est même supérieure (de 13,8%).

En dépit de la pandémie et d'autres facteurs macroéconomiques, les experts prédisent en 2020 des ventes annuelles bien supérieures à celles de 2019.

Sur ce secteur en croissance, l’Europe cherche à renforcer ses positions. Elle ne détient que 10% du marché mondial, évalué à 440 milliards d'euros. Par ailleurs elle est de plus en plus dépendante d'importations en provenance des États-Unis ou de pays asiatiques. Treize Etats de l'Union européenne, dont la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, la Belgique et les Pays-Bas, se sont récemment alliés pour investir en commun et ainsi renforcer la capacité de l'Europe à développer les processeurs et semi-conducteurs de prochaine génération.

L’indice de réparabilité entre en vigueur en France

Cet indice, sur une échelle de 1 à 10,  va permettre aux consommateurs de savoir si les produits peuvent facilement être réparés ou non. Son affichage est obligatoire depuis le 1er janvier 2021. Cette mesure s’inscrit dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire votée en février 2020.

D’après l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, seuls 35% des Français déclarent avoir eu recours aux réparations. Les autorités visent un taux de réparation des produits électriques et électroniques de  60 % d'ici à cinq ans.

Pour le moment l'initiative est limitée à la France mais l’Europe réfléchit également à une approche similaire pour lutter contre le gaspillage et l'obsolescence programmée.

Valeurs associées

Euronext Amsterdam +1.09%
Euronext Paris -2.73%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.