Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Philippe réaffirme sa confiance à Ferrand, loi Bayrou le 14 juin

Reuters30/05/2017 à 20:49
    PARIS, 30 mai (Reuters) - Edouard Philippe a réaffirmé mardi 
sa confiance au ministre de la Cohésion des territoires Richard 
Ferrand tout en disant comprendre "l'exaspération" et 
"l'agacement" des Français face à des pratiques légales mais qui 
ne sont plus tolérées. 
    Invité de France 2, le Premier ministre a confirmé que le 
projet de loi sur la moralisation de la vie publique, qui 
interdira notamment la pratique des emplois familiaux, serait 
présenté en conseil des ministres le 14 juin.  
    "Oui", Richard Ferrand peut rester au gouvernement, a 
réaffirmé Edouard Philippe. 
    "Et je dis oui après avoir parfaitement compris et avoir 
parfaitement conscience de l'exaspération des Français, de leur 
émotion, de leur agacement devant les mises en cause successives 
qui leur donnent l'impression que les élus qu'il désignent par 
l'élection ne seraient pas aussi droits que ce qu'il peuvent 
attendre et espérer". 
    Le Canard enchaîné a révélé la semaine dernière que les 
Mutuelles de Bretagne avaient loué à partir de 2011, à une 
époque où elles étaient dirigées par Richard Ferrand, des locaux 
à une société appartenant à sa compagne. 
    Cette opération n'a a priori rien d'illégal et ne fait 
l'objet d'aucune enquête de justice. Mais elle a fait naître un 
soupçon de favoritisme dans un contexte rendu brûlant par la 
déflagration de l'affaire François Fillon durant la campagne 
présidentielle. De nouveaux éléments publiés mardi par Le Monde 
ont un peu plus fragilisé le ministre, qui a dénoncé des 
"amalgames".   
    "Je me suis fixé des règles très claires comme chef de 
gouvernement", a souligné Edouard Philippe. "Un ministre qui 
serait mis en examen devrait démissionner, il n'y a aucune 
ambiguïté là dessus" et les ministres se doivent d'être 
"exemplaires dans leur attitude de ministre et exemplaires y 
compris dans leur vie privée lorsqu'ils s'expriment". 
    "Cette exemplarité sera respectée strictement", a-t-il 
assuré. 
    "Nous allons prendre des règles claires pour éviter cet 
espace qui est fait de choses qui ne sont pas illégales mais qui 
ne sont plus acceptables", a-t-il dit. 
    Le projet de loi qui devait initialement être présenté en 
conseil des ministres le 7 juin le sera finalement le 14 juin, 
le temps de s'assurer que le texte est "parfaitement conforme".  
    "Nous avons tous le sentiment de l'urgence", a-t-il dit. 
Mais "il se trouve que nous allons insérer dans ce projet de loi 
des dispositions assez innovantes et que c'est donc compliqué à 
l'écrire et que donc, comme on veut que le texte soit 
parfaitement conforme, il sera présenté le 14 juin en conseil 
des ministres après son examen par le Conseil d'Etat". 
    Selon une source gouvernementale, le projet de loi a déjà 
été transmis au Conseil d'Etat. 
 
 (Marine Pennetier, avec Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.