Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Phase de consolidation pour le CAC 40

Le Revenu25/07/2013 à 13:50

DR

(lerevenu.com) - À 12H14, l'indice CAC 40 perdait 35,99 points à 3.926,76 points, dans un volume d'échanges de 977 millions d'euros.

La veille, il avait progressé de 1,01%.Selon Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse, "l'indice commence à montrer certains signaux d'essoufflement".

"Le marché reprend son souffle" après la progression enregistrée depuis le début du mois, confirme de son côté Xavier de Villepion, vendeur d'actions à Global Equities.

Selon lui, la cote parisienne souffrait également dans le sillage du Dax, l'indice phare de la Bourse de Francfort, qui se repliait sous l'effet de résultats "surtout de mauvaise qualité", selon M. de Villepion, à l'image du chimiste BASF.

"En plus du flot ininterrompu de publications d'entreprises", les demandes hebdomadaires d'allocations chômage (14H30) et les commandes de biens durables pour juin (14H30) aux Etats-Unis "apporteront du relief cet après-midi", prévoit par ailleurs Matt Basi, analyste à CMC Markets.

En Europe, les investisseurs ont pris connaissance d'une accélération de la reprise économique britannique au deuxième trimestre avec une croissance de 0,6% du produit intérieur brut (PIB), d'après une première estimation. Un chiffre qui a toutefois entraîné "une réaction limitée chez les investisseurs", selon M. Basi.

Il en a été de même pour l'indice Ifo, principal baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands, qui a enregistré une hausse plus marquée qu'attendu en juillet.

Par ailleurs, le chômage a baissé en Espagne au deuxième trimestre, pour la première fois en deux ans, le taux restant toutefois à un niveau très élevé, à 26,26%.

Le marché devait surtout digérer une salve de publications d'entreprises.

Du côté des valeurs, TF1 s'envolait (+9,89% à 11,66 euros) après avoir confirmé son objectif annuel de chiffre d'affaires et en dépit d'un repli de la rentabilité et de l'activité au premier semestre

Le secteur automobile évoluait en ordre dispersé. L'équipementier Plastic Omnium (+7,04% à 47,26 euros) profitait d'une hausse de ses bénéfices semestriels, contrairement à Faurecia (-5,47% à 19,27 euros), qui a vu ses bénéfices fondre. MGI Coutier grignotait quant à lui 0,18% à 60,11 euros, malgré une légère baisse de son chiffre d'affaires au premier semestre.
De leur côté, les constructeurs Peugeot PSA Citroën (-2,55% à 8,45 euros) et Renault (-1,82% à 58,27 euros) étaient mal orientés.

Enfin, Michelin dégringolait (-4,55% à 73,42 euros), pâtissant de bénéfices et ventes en baisse au premier semestre.

Cap Gemini était bien placé dans l'indice CAC 40 (+1,19% à 41,33 euros), profitant de la publication d'un bénéfice net en hausse de 31% au premier semestre.

De son côté, Areva plongeait (-3,62% à 13,17 euros) après avoir publié un résultat net à l'équilibre au premier semestre.

Casino Guichard était en hausse (+1,67% à 78,10 euros), profitant d'un bénéfice net de 594 millions d'euros au premier semestre, multiplié par plus de quatre.

Capgemini progressait (+1,18% à 41,33 euros) dans la foulée d'un bénéfice net en hausse de 31% au premier semestre.

Saint-Gobain (+1,56% à 34,51 euros) ne souffrait pas en dépit d'un plongeon de son bénéfice net au premier semestre.

Du côté des baisses, Orange (-4,35% à 7,41 euros) pâtissait d'une chute de son bénéfice net semestriel.

Nexans (-4,06% à 39,02 euros) reculait après être passé dans le rouge au premier semestre.

Dassault Systemes, qui a relevé ses objectifs pour 2013 après la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 4% au premier semestre, reculait de 3,06% à 97,42 euros.

De son côté, Thales perdait 3,34% à 36,93 euros.


Enfin, Sequana dévissait (-9,77% à 5,82 euros), Spir Communication était à la peine (-6,61% à 8,62 euros) après s'être enfoncé dans le rouge au premier semestre 2013. Groupe Crit (-0,26% à 18,85 euros) et Synergie (+0,95% à 9,60 euros) évoluaient en ordre dispersé.

Le Revenu, avec AFP


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.