Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole-La production de l'Opep à un plus bas de 20 ans en mai-enquête
Reuters29/05/2020 à 16:09

LONDRES, 29 mai (Reuters) - La production de pétrole de l'Opep a touché en mai un creux de vingt ans à la faveur d'une réduction des extractions de brut de l'Arabie saoudite et d'autres membres du cartel, montre une enquête de Reuters.

L'Organisation des 13 pays exportateurs de pétrole a pompé en moyenne 24,77 millions de barils par jour (bpj) ce mois-ci, soit une baisse de 5,91 millions de bpj par rapport au niveau d'avril, qui a été révisé.

En avril dernier, pour enrayer la baisse des cours de l'or noir tombé à 16 dollars le baril, l'Opep, la Russie et d'autres pays producteurs de premier plan se sont entendus pour réduire leur production de 9,7 millions de barils par jour à compter du 1er mai et pour deux mois, soit près de 10% de la demande mondiale, dans le cadre d'un accord jugé historique.

"L'Opep a réalisé un démarrage en trombe en mai grâce à sa dernière baisse de production, réduisant l'offre de cinq millions de bpj par rapport à avril", a souligné pour Reuters Daniel Gerber, directeur général de Petro-Logistics, un cabinet spécialisé dans le suivi de l'offre de pétrole.

"Le respect de l'accord (de réduction) est cependant loin d'être parfait", a-t-il toutefois noté, observant que certains pays n'ont pas réussi à réduire leur niveau de production car l'accord a été signé moins de quatre semaines avant son entrée en vigueur.

Le Nigeria et l'Irak ont par exemple affiché un taux de conformité à l'accord de seulement 38% et 19% respectivement, bien loin du niveau enregistré par l'Arabie saoudite (96%), des Emirats arabes unis (93%) et du Koweit (72%).

(Alex Lawler version française Claude Chendjou, édité par Henri-Pierre André)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer