Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ROSNEFT

5.1500USD
0.00% 
valeur indicative 4.4157 EUR
Ouverture théorique 0.0000

RU000A0J2Q06 RNFTF

OTCBB données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.0000

  • clôture veille

    5.1500

  • + haut

    0.0000

  • + bas

    0.0000

  • volume

    0

  • valorisation

    54 581 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    17.11.17 / 21:30:28

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ROSNEFT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ROSNEFT à mes listes

    Fermer

Pétrole-L'accord de réduction plombé par les USA, selon Setchine

Reuters02/06/2017 à 13:15
    ST-PETERSBOURG, 2 juin (Reuters) - L'accord de réduction de 
pétrole conclu entre l'Organisation des pays exportateurs de 
petrole (Opep) et des pays producteurs non-membres du cartel 
emmenés par la Russie pourrait n'avoir aucun effet au vu de la 
hausse à venir de la production en provenance des Etats-Unis, a 
déclaré vendredi Igor Setchine, P-DG du géant pétrolier russe 
Rosneft  ROSN.MM . 
    Le 25 mai, l'Opep et ses partenaires ont annoncé la 
prolongation de neuf mois, jusqu'à fin mars 2018, de l'accord de 
réduction de production entré en vigueur le 1er janvier, qui 
porte sur 1,8 million de barils par jour (bpj), soit 2% environ 
de la production mondiale.   
    Mais, depuis la prolongation de cet accord, les cours du 
pétrole ont plutôt suivi une tendance à la baisse en raison 
justement des interrogations des intervenants de marché au sujet 
de son impact sur les prix et sur les stocks. 
    Vers 11h15 GMT, le WTI et le Brent reculant de quelque 2,6%, 
évoluant à nouveau tous deux sous la barre des 50 dollars, les 
acteurs de marché craignant que la décision du président 
américain Donald Trump de sortir les Etats-Unis de l'accord de 
Paris sur le climat n'entraîne encore plus de forages dans le 
pays.   
    Igor Setchine, un proche allié du président russe Vladimir 
Poutine, s'est longtemps dit opposé à ce que la Russie s'associe 
à l'Opep dans l'effort de réduction de la production mais a fini 
par se plier à contre-coeur à la volonté de Moscou d'agir de 
concert avec le cartel. 
    Mais il est revenu à la charge en disant que les pays 
producteurs perdaient des parts au marché au détriment 
d'entreprises américaines, les Etats-Unis n'ayant pas signé 
l'accord de réduction de la production. 
    Igor Setchine a ajouté que cet accord n'offrait de toute 
manière qu'un répit temporaire. 
     
    LA PRODUCTION RUSSE SOUS LES 11 MLNS DE BARILS EN MAI 
    "Il ne s'agit guère de mesures systémiques", a-t-il dit à 
l'occasion du forum économique international de 
Saint-Pétersbourg auquel assistent nombre de dirigeants et de 
responsables du secteur pétrolier, dont le ministre de l'Energie 
saoudien Khalid al-Falih. 
    Selon le P-DG de Rosneft, les entreprises américaines 
pourraient faire augmenter la production mondiale de brut de 
jusqu'à 1,5 million de bpj l'année prochaine. 
    "De ce fait, l'effet de la réduction de la production prévue 
par l'accord entre Opep et pays non-Opep pourrait être 
significativement annulé dès la mi-2018 avec la croissance de la 
production de pétrole de schiste américaine", a-t-il ajouté, 
notant au passage que la Russie était également en mesure 
d'augmenter sa production. 
    Igor Setchine a également estimé que les cours du pétrole - 
divisé par plus de deux par rapport à leurs derniers pics 
atteints vers la mi-2014 - allaient rester bas pendant longtemps 
et qu'il était impossible que le marché se stabilise tant que 
tous les pays pétroliers ne réduisaient pas leur production. 
    Selon des données publiées dans la journée par le ministère 
de l'Energie russe, la production du pays est revenue en mai à 
10,947 millions de barils, contre 11 millions en avril, du fait 
du respect par Moscou de l'accord de réduction de la production. 
    C'est la première fois depuis août 2016 que la production 
russe repasse sous la barre des 11 millions. 
    Dans le cadre de l'accord avec l'Opep, la Russie s'est 
engagée à réduire sa production de 300.000 barils par rapport à 
un niveau de référence, d'octobre 2016, de 11,247 millions. 
 
 (Dmitry Zhdannikov et Olesya Astakhova, avec la contribution de 
Vladimir Soldatkin à Moscou, Benoit Van Overstraeten pour le 
service français) 
 

Valeurs associées

0.00%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.