Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Petite hausse en Europe grâce à la reprise mais Wall Street recule
information fournie par Reuters08/06/2021 à 18:47

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Francfort exceptée, les Bourses européennes ont terminé dans le vert mardi après l'annonce d'une contraction moins forte qu'attendu de l'économie de la zone euro au premier trimestre, qui a conforté le scénario d'une poursuite de la reprise, alors que Wall Street cède du terrain.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,11% (7,45 points) à 6.551,01 points, sa cinquième hausse sur les six dernières séances, et à Londres, le FTSE 100 a avancé de 0,35% alors qu'à Francfort, le Dax cédait 0,23% après des chiffres décevants sur la production industrielle en Allemagne.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé sur une baisse de 0,04% mais le FTSEurofirst 300 a progressé de 0,13% et le Stoxx 600 de 0,1% après un record en séance à 455,66 points.

Ce dernier a fait une brève incursion en territoire négatif en début de séance mais il s'est orienté à la hausse après la publication des chiffres révisés du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro, dont la contraction au premier trimestre est divisée par deux à 0,3%.

Cette bonne surprise a pris le pas sur la mauvaise causée par le repli de 1% de la production industrielle en Allemagne en avril comme sur la baisse inattendue de l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne.

Au moment de la clôture des places financières européennes, Wall Street cédait du terrain après un début de séance mitigé: le Dow Jones reculait de 0,32%, le Standard & Poor's 500 de 0,24% et le Nasdaq Composite de 0,07% malgré la hausse de plus de 0,5% d'Apple après des informations sur des discussions entre le groupe et des fabricants chinois de batteries pour véhicules électriques.

VALEURS

En Europe, la plus forte progression sectorielle du jour est pour le compartiment du transport et du tourisme, dont l'indice Stoxx a pris 1,82%, grâce entre autres aux groupes hôteliers Accor (+3,04%) et InterContinental (+3,86%) et à la compagnie aérienne EasyJet (+0,40%), portée par une recommandation d'achat de Goldman Sachs.

A Paris, le spécialiste des centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield s'est adjugé 6,09%, en tête du CAC 40, à la veille d'une nouvelle phase de déconfinement en France.

A la baisse, les financières ont souffert du recul des rendements obligataires: le secteur des banques a perdu 0,98%, celui de l'assurance 0,19%.

Le compartiment automobile a quant à lui abandonné 1,14% après avoir pris plus de 6% sur les cinq séances précédentes.

A Francfort, parmi les principales baisses du Dax, Daimler a cédé 1,43%, Volkswagen 2,2% et Covestro 2,48%.

CHANGES

Le dollar regagne un peu de terrain face aux autres grandes devises (+0,15%) après deux séances de repli mais la volatilité sur le marché des devises est très faible à deux jours des décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis, que précédera mercredi le communiqué de politique monétaire de la Banque du Canada.

L'indice de volatilité de Deutsche Bank est tombé à son plus bas niveau depuis février 2020.

L'euro recule à 1,2177 dollar.

TAUX

Les rendements obligataires de référence baissent sur le marché européen comme sur le marché américain.

En zone euro, celui du Bund allemand à dix ans a fini la journée à -0,226%, en baisse de 2,4 points de base, après être revenu en séance à -0,234%, au plus bas depuis le 7 mai.

Celui des bons du Trésor de même échéance recule de plus de trois points à 1,528% avant d'importantes adjudications.

PÉTROLE

Orienté à la baisse pendant la majeure partie de la séance, le marché pétrolier s'est retourné à la hausse, confirmant que les perspectives de plus en plus nettes de reprise de la demande lui assurent un soutien solide.

Le Brent gagne 0,5% à 71,85 dollars le baril après être revenu à 70,71 et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,78% à 69,77 dollars contre 68,47 au plus bas du jour.

(Marc Angrand, édité par Sophie Louet)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.