Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Pernod Ricard va acquérir le site de vente en ligne de spiritueux, The Whisky Exchange
information fournie par AOF21/09/2021 à 08:52

(AOF) - Pernod Ricard a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition de The Whisky Exchange, un leader de la vente de spiritueux en ligne, pour un montant non communiqué. Depuis sa création au Royaume-Uni en 1999 par Sukhinder et Rajbir Singh, The Whisky Exchange s’est imposé comme l’un des plus importants acteurs du e-commerce de spiritueux, fort d’un catalogue de quelques 10 000 produits. The Whisky Exchange, grâce à de nombreux services innovants, s'est progressivement affirmé comme un acteur résolument omnicanal.

La société, qui compte plusieurs magasins reconnus et récompensés à Londres, est également présente dans les circuits de distribution on-trade, les ventes privées ainsi que les enchères en ligne de spiritueux rares, deux activités en plein essor pour lesquelles des synergies pourront être développées avec Pernod Ricard.

Pour Pernod Ricard, cette acquisition s'inscrit dans sa stratégie centrée sur le consommateur, ses besoins et nouvelles attentes, dans un contexte de solide croissance du e-commerce et de forte demande pour les produits premium et d'exception. Pernod Ricard développera des synergies entre le savoir-faire de The Whisky Exchange et celui de ses propres plateformes Drinks&Co et Bodeboca.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des difficultés pour les acteurs du secteur

Les  entreprises de l'agroalimentaire demandent des aides pour la valorisation des stocks des invendus à travers notamment un crédit d'impôt et un plan de relance spécifique.

Même un grand groupe comme Danone remet en question sa stratégie. Pour la première fois depuis 2011 il a mis en place un plan de restructuration consistant en la réalisation d’un milliard d'euros d'économies, une rationalisation du portefeuille de produits et la suppression de 2.000 postes. Son dirigeant estime, qu’au-delà du choc de la Covid, le groupe est resté trop longtemps tourné vers une stratégie globale et non locale.

En revanche Nestlé se porte mieux. Sur les neufs premiers mois, sa croissance organique a été de 3,5 %, portée par un fort dynamisme de l'activité au troisième trimestre (+5 %) et par ses activités de café et d'alimentation pour animaux domestiques.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.30%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.