1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pernod Ricard fait moins bien qu'attendu au 1er trimestre
Reuters25/10/2012 à 11:09

PERNOD RICARD FAIT MOINS BIEN QUE PRÉVU

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a fait état jeudi d'une croissance organique inférieure aux attentes au titre du premier trimestre, touché par un ralentissement de ses ventes de whisky en Asie et par une forte baisse de la consommation en Europe de l'Ouest touchée par la crise.

Le numéro deux mondial des spiritueux, propriétaire de l'anis Ricard, du cognac Martell, de la vodka Absolut ou du whisky Chivas Regal, a vu son chiffre d'affaires progresser de 11% à 2,203 milliard d'euros de juillet à septembre.

Mais sa croissance organique a été limitée à 5%, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 6,2%, s'inscrivant cependant en ligne avec celle annoncée le 17 octobre par le britannique Diageo, numéro un mondial du secteur.

Livrant comme à son habitude sa prévision de résultat annuel à l'occasion de son chiffre d'affaires du premier trimestre, le groupe a dit tabler sur une croissance organique de son résultat opérationnel limitée à 6% en 2012-2013, en retrait par rapport aux 9% de l'exercice précédent, invoquant un contexte macroéconomique "moins favorable tant dans les marchés émergents que matures".

Le groupe a également averti que la croissance de ses ventes au deuxième trimestre serait pénalisée par des effets techniques liés à la très forte base de comparaison du deuxième trimestre 2011-2012 qui avait été dopé par des stockages réalisés en France en prévision du relèvement des taxes sur les alcools et par les commandes liées au Nouvel An chinois.

Dans l'ensemble, la croissance interne dans les marchés émergents a ralenti à 13% (contre 17% en 2011-2012), tandis qu'elle est restée stable dans les pays matures (contre +2% en 2011-2012).

La dynamique est restée soutenue en Europe de l'Est avec une progression de 14%, mais l'Europe de l'Ouest a chuté de 6%.

En France, les ventes sont en baisse de 8%.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer