Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pékin tablerait sur 7% de croissance environ en 2015-sces

Reuters28/01/2015 à 10:59

par Kevin Yao PEKIN, 28 janvier (Reuters) - La Chine compte ramener son objectif de croissance à 7% environ cette année, au plus bas depuis onze ans, ont déclaré des sources, Pékin tentant de concilier ralentissement de la croissance, créations d'emplois et réformes destinées à libéraliser le fonctionnement de l'économie. L'objectif de croissance, conforme aux attentes du marché, doit être annoncé par le Premier ministre Li Keqiang lors de la session parlementaire annuelle en mars. Il a été endossé par le parti et les autorités économiques et monétaires lors d'une réunion à huis clos de la Conférence centrale annuelle sur l'économie en décembre, ont dit à Reuters plusieurs personnes au fait de cette réunion et de son issue. "L'objectif de croissance économique de cette année sera de l'ordre de 7% mais 7% serait un minimum", a dit l'une des sources, un économiste chargé de conseiller le gouvernement. "Le gouvernement devra réaliser l'équilibre entre croissance économique, emploi et réformes structurelles cette année", a-t-il ajouté. L'expression "de l'ordre de" pour qualifier l'objectif de croissance avait déjà été employée l'an passé par les autorités, montrant qu'elles n'étaient pas liées par un chiffre bien déterminé. De fait, même si l'objectif a été endossé en décembre, il pourrait encore changer d'ici la session parlementaire. L'Office d'information du Conseil d'Etat, le département des relations publiques du gouvernement, n'a fait aucun commentaire à ce sujet. Officiellement, le ralentissement de la croissance s'explique par les réformes visant à assurer une croissance plus pérenne mais il est redouté qu'un fort ralentissement n'induise des pertes d'emplois et des défauts de paiement. La course à la croissance des dernières années a débouché sur un excès d'investissement dans certains secteurs et sur un gonflement de la dette des collectivités locales. Quelque 7.000 milliards de dollars ont ainsi été dépensés en pure perte depuis 2009 dans des investissements sans intérêt, avait dit en 2014 un économiste et responsable gouvernemental. Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la banque centrale, avait admis qu'un objectif de croissance réduit était évoqué pour 2015, déclarant qu'il serait débattu par le Parlement en mars. Selon les sources, Pékin voudrait aussi ramener son objectif d'inflation mesurée par les prix de détail à 3% environ. Cette inflation a été de 2% en 2014, bien en deçà d'un objectif de 3,5%, les craintes de déflation allant en s'intensifiant, tandis que les prix à la production n'ont pas cessé de diminuer pendant près de trois ans. "A court terme, combattre la déflation pourrait être la première des priorités, sans que cela contredise les ajustements structurels", a expliqué une autre source, économiste d'un groupe de réflexion influent à Pékin. Il faut remonter à 2004 pour voir la Chine projeter une croissance de 7%. Elle avait été dans les faits de 10,1%. L'an passé, l'objectif de croissance était de 7,5% mais les statistiques publiées la semaine dernière ont montré que la croissance de la deuxième économie mondiale était tombée à un plus bas de 24 ans de 7,4%. Une enquête Reuters auprès d'une quarantaine d'économistes donnait pour 2015 7% de croissance et 6,8% en 2016. ID:nL6N0UZ06J ID:nL6N0UY1PB Certains gouvernements régionaux ont déjà abaissé leur prévision de croissance de cette année, après avoir souvent raté de beaucoup celle de 2014. Celui de Shanghaï s'abstient même de toute prévision car il est attaché à mettre en oeuvre des réformes et à créer une zone de libre échange. Quinze des 17 régions, provinces et municipalités, dont Pékin, qui ont publié un objectif de croissance local cette année ont opéré une révision à la baisse variant de 0,5 à 2,5 points par rapport à 2014, montrent leurs sites et les médias locaux. (Avec Judy Hua et Koh Gui Qing, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Mes listes

valeur

dernier

var.

1601.86 +1.29%
AXA
22.575 -1.63%
0.893 -2.25%
0.113 -0.88%
1.144 +3.62%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.