1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Peer Steinbrück veut donner plus de temps à la Grèce

Reuters30/09/2012 à 17:27

PEER STEINBRÜCK VEUT DONNER PLUS DE TEMPS À LA GRÈCE

BERLIN (Reuters) - La Grèce devrait bénéficier d'un délai supplémentaire pour réformer son économie et ne doit pas être sortie de la zone euro, estime Peer Steinbrück, le candidat social-démocrate à la chancellerie en Allemagne.

"Dans le cas de la Grèce, nous ne pouvons serrer davantage la vis. Les Grecs doivent tenir leurs engagements, mais nous devons aussi leur laisser plus de temps", a-t-il dit au journal dominical Die Welt am Sonntag.

"Et la chancelière doit dire la vérité au peuple allemand : la Grèce ne pourra emprunter de l'argent sur les marchés financiers dans les sept à huit ans qui viennent. Il va nous falloir l'aider pendant ce temps".

La Grèce, qui traverse sa cinquième année de récession et ne doit qu'à l'aide internationale de rester à flot, est censée revenir sur les marchés de capitaux à la fin de son deuxième programme de sauvetage, mais bon nombre d'économistes jugent qu'elle ne pourra faire l'économie d'un troisième plan.

Peer Steinbrück, désigné vendredi comme adversaire d'Angela Merkel aux élections de 2013, a indiqué que le soutien du Parti social-démocrate allemand (SPD) à un troisième plan de sauvetage en faveur d'Athènes dépendrait des conditions qui y seront attachées.

Il a par ailleurs exclu une sortie de la Grèce de la zone euro. "Les conséquences politiques et économiques seraient dévastatrices", a fait valoir l'ancien ministre des Finances.

Gareth Jones, Véronique Tison pour le service français

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • wanda6
    30 septembre18:36

    "La crainte d'un effet domino dans la zone euro est trop grande" pour ne pas verser la prochaine tranche...a-t-on déclaré de source proche de l'Eurogroupe "Le rapport rédigé par la troïka sera tourné de telle manière que l'argent sera versé"

    Signaler un abus

  • laquitta
    30 septembre17:56

    non il faut sortir la grèce de l'euro. C'est un panier sans fond, celà coutera beaucoup plus cher de la maintenir que de la sortir. Dans 10 ans nous donnerons encore de l'argent à la grèce! ils se foutent de nous et ils ont raison puisque on leur donne ce qu'il demande sans rien modifier à leurs structures (surtout la collecte des impots)

    Signaler un abus

  • gvigner3
    30 septembre17:04

    Je crois qu' il a raison

    Signaler un abus

  • lelis
    30 septembre15:49

    Je traduis pour les Allemands : votez SPD, et vos impôts augmenteront für Griecheland.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.302 -0.36%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%
60.3 -2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer