Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AXEL SPRINGER

67.30EUR
-0.52% 
Ouverture théorique 0.00

DE0005501357 SPR

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    67.45

  • clôture veille

    67.65

  • + haut

    67.95

  • + bas

    67.20

  • volume

    312

  • valorisation

    7 261 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.04.18 / 17:15:09

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AXEL SPRINGER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AXEL SPRINGER à mes listes

    Fermer

Pearson vend le Financial Times au japonais Nikkei

Reuters23/07/2015 à 19:22

(Actualisé avec détails) par Kate Holton LONDRES, 23 juillet (Reuters) - Le groupe de médias japonais Nikkei a annoncé jeudi le rachat du Financial Times auprès du groupe britannique Pearson PSON.L dans le cadre d'une transaction de 844 millions de livres (1,2 milliard d'euros) qui réunit deux quotidiens financiers de référence en Europe et en Asie. Cette acquisition est la plus importante jamais réalisée par une entreprise de médias japonaise. Il s'agit d'un coup d'éclat pour Nikkei, une société déténue par ses salariés, qui prête également son nom au principal indice de la Bourse de Tokyo. Avec le Financial Times, Nikkei met la main sur un titre qui existe depuis 1884 et qui est passé aux pages rose saumon qui le caractérisent en 1893, dans un souci de se distinguer de ses concurrents. Le quotidien, qui était dans le giron de Pearson depuis 60 ans, est réputé pour ses analyses et sa capacité à collectionner les "scoops". Il fut l'un des premiers journaux à faire payer pour ses contenus en ligne et a négocié bien mieux que beaucoup d'autres le virage numérique. "Je suis très fier de m'associer au Financial Times, l'un des organes de presse les plus prestigieux au monde. Nous partageons les mêmes valeurs journalistiques", a déclaré Tsuneo Kita, président-directeur général de Nikkei. Le journal Nikkei, dont la seule édition du matin est tirée à plus de trois millions d'exemplaires, est la bible du monde des affaires du Japon. Mais le titre a toujours éprouvé des difficultés à s'imposer hors de ses frontières. Le Nikkei, fort de ses liens étroits avec les entreprises, est souvent critiqué pour donner avant tout le monde un premier aperçu des résultats, parfois plusieurs jours avant la date prévue de publication. Cette pratique est d'autant plus pointée du doigt que le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe prône une plus grande transparence des entreprises. LA SURPRISE NIKKEI Dans la journée, Reuters avait rapporté que Pearson avait décidé de vendre le Financial Times et nombre de médias avaient spéculé sur le nom de l'acquéreur -- le groupe allemand Axel Springer SPRGn.DE , l'agence Bloomberg, Thomson Reuters TRI.N -- sans citer celui de Nikkei. Juste avant que Pearson et Nikkei n'annoncent l'opération, le Financial Times, entre autres, avait dit qu'Axel Springer allait racheter le FT, information aussitôt démentie par le groupe allemand. Le titre Pearson a fini sur un gain de 2,07% à 12,35 livres alors que l'indice regroupant les valeurs médias européennes .SXMP a perdu 0,96%. L'action Axel Springer, qui a cédé jusqu'à 2,6% lorsqu'il était présenté comme l'acquéreur du FT, a finalement reculé de 0,14% à 50,60 euros. La vente du FT Group, l'entité qui englobe le Financial Times, devrait intervenir au cours du quatrième trimestre mais elle n'incluera ni les 50% que détient le FT Group dans le magazine The Economist ni le siège du quotidien à Londres, situé le long de la Tamise. Pearson a souligné que FT Group avait, en 2014, contribué à hauteur de 334 millions de livres à son chiffre d'affaires et à hauteur de 24 millions au résultat opérationnel ajusté. Fondé en 1844 dans le Yorkshire en tant que petite société de construction, Pearson a un temps été l'une des plus grosses entreprises de BTP dans le monde avant de s'intéresser à une grande variété d'actifs, tels que la banque, l'édition, les parcs d'attraction, les musées de cire Madame Tussaud. Avec la vente du FT Group, Pearson est désormais concentré sur ce qui est devenu son coeur de métier : les éditions pédagogiques, secteur où il est devenu le numéro mondial. Le groupe est également propriétaire de 47% de l'éditeur Penguin Random House, Bertelsmann BTGG.F détenant les 53% restants. (Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Valeurs associées

-0.52%
+0.52%
+0.90%
+0.67%
+0.15%
+0.89%
0.00%
+1.08%
-0.44%
-0.47%
-0.30%
+0.38%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

8.294 +1.74%
213.73 +0.10%
1.2 0.00%
1.231 0.00%
41.33 0.00%
15.15 +2.02%
1.278 0.00%
19.25 -2.04%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.