Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pearson dégringole en raison d'une activité en repli au troisième trimestre
information fournie par AOF15/10/2021 à 11:05

(AOF) - Pearson (-9,41% à 660,40 pence) a révélé ce matin que son chiffre d'affaires sous-jacent au 30 septembre avait progressé de 10%. Une déception pour UBS qui visait une croissance de 13%. Bien que l'éditeur britannique ne donne aucun détail sur le seul troisième trimestre, l'analyste a calculé que cela impliquait un repli de 2% sur cette période, alors qu'une hausse de 7% était attendue. Une contre-performance imputable principalement au marché américain de l'éducation supérieure, en chute de 9% sur neuf mois, contre -2% au premier semestre, alors que l'enseignement numérique a grimpé de 14%.

Malgré tout, Pearson a réitéré son objectif 2021 de réaliser un résultat opérationnel ajusté en ligne avec les attentes du marché, c'est-à-dire d'un montant de 377 millions de livres sterling au taux de change de 1,36 dollar par livre.

UBS table plutôt sur un EBIT ajusté de 369 millions de livre au cours de 1,39 dollar par livre. Par ailleurs, la banque estime que la contre-performance de l'éducation supérieure aux Etats-Unis pourrait mener à une révision des objectifs financiers en 2022.

AOF - EN SAVOIR PLUS

La presse magazine en effervescence

En deux ans cette presse a considérablement évolué en France. Les trois groupes leaders (Lagardère, Bertelsmann et Mondadori) se sont quasiment désengagés pour laisser la place à de nouveaux acteurs. Le groupe Lagardère ne conserve aujourd’hui que « Paris Match » et le « JDD » . Les titres « Elle » , « Version Femina » , « Télé 7 Jours », « France Dimanche » , « Ici Paris » ont été cédés à un nouvel entrant, Czech Media Invest (CMI), contrôlé par le tchèque Daniel Kretinsky.

Pascal Chevalier, issu de la Net économie, s’est, lui, emparé de Mondadori France Grazia » , « Biba » , « Closer » , « Science & Vie » ) l’an passé, après avoir repris « Marie France » e n 2013. Son groupe dispute désormais la position de leader avec Prisma Media qui pourrait tomber dans le giron de Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré. Prisma Media détient notamment les titres « Femme Actuelle », « Geo », « Gala », « Voici », « Télé-Loisirs » et « Capital ».

Valeurs associées

LSE +0.75%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.