Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pas toujours simple de prendre des vacances chez Toyota

Le Parisien15/03/2015 à 18:35

Pas toujours simple de prendre des vacances chez Toyota

Pas facile, visiblement, de prendre des vacances lorsqu'on prend du galon dans une entreprise japonaise. C'est la confidence faite dimanche matin sur RTL par Didier Leroy. Ce Français de 57 ans, qui est entré chez Toyota en 1998 après avoir entamé sa carrière dans l'industrie automobile chez Renault, a été nommé, début mars, au poste très prestigieux de vice-président exécutif de Toyota, le premier constructeur mondial. Ils sont six à occuper ce poste. Et Didier Leroy est le premier étranger à atteindre un tel niveau de responsabilité au sein du géant nippon de l'automobile.

Diplômé de l'école d'ingénieur de Nancy, Didier Leroy a gravi les échelons un à un chez Toyota. Mais ce ne fut pas sans quelques «discussions un peu sévères» avec ses patrons pour obtenir des vacances selon des critères dits européens. Le Français a confié dimanche qu'à son arrivée dans l'entreprise, il n'avait pas été simple de le faire accepter à sa nouvelle hiérarchie. «Ma femme est prof, à partir de ce moment-là même si mes enfants sont grands aujourd'hui, je prends des périodes de vacances pendant les vacances scolaires.» Un discours qui ne fût pas du goût, apparemment, des supérieurs de Didier Leroy.

«Je ne me suis pas écrasé»

Si en France la durée légale des congés payés est de 30 jours ouvrables par an (soit cinq semaines), au Japon - même si ça n'est pas forcément le bagne d'y travailler -, la réglementation n'est pas la même. Au pays du soleil levant, la durée légale des congés payés est de 10 à 20 jours par an, selon l'ancienneté du salarié, sachant que seules les personnes travaillant dans le pays depuis au moins six mois et pendant plus de 80 % de leur temps y ont droit.

«Je ne me suis pas écrasé simplement sous le prétexte qu'ils voulaient que je respecte un certain nombre de règles. On est parti du principe que je prends les mêmes vacances que n'importe quelle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.