1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas de scénario de récession, selon Amplegest
AOF01/10/2019 à 09:14

(AOF) - Le scénario d'une récession, voire d'un fort ralentissement de l'économie mondiale n'est pas le nôtre, explique Amplegest. « La consommation, le climat des affaires et les perspectives d'emplois sont toujours globalement favorables, surtout aux Etats-Unis. Mois après mois, l'économie américaine confirme sa robustesse, comme nous le signalons depuis plusieurs trimestres », expliquent ainsi Emmanuel Auboyneau et Xavier d'Ornellas gérants associés chez Amplegest.

L'appui presque sans limite des banques centrales est un autre facteur de soutien de l'activité mondiale, même si les décisions récentes doivent être relativisées, ayant davantage d'impact sur les marchés financiers que sur l'économie réelle.

" Nous devrions avoir devant nous encore plusieurs mois d'incertitudes politiques et de déclarations contradictoires ", préviennent les experts. Cela crée de la volatilité et freine la prise de risques des investisseurs. En dépit d'une rentabilité nulle des actifs sans risques, les flux sur les actions sont négatifs depuis des mois, particulièrement en Europe. Pourtant, le rendement sur les actions est aujourd'hui beaucoup plus important que celui sur les obligations et devrait contribuer, en cas d'éclaircissements politiques, à un retour des capitaux sur cette classe d'actifs.

" L'espérance est un risque à courir ", disait Bernanos. " Dans cet esprit, nous gardons une allocation équilibrée dans nos portefeuilles, entre actions et poches défensives ", indiquent Emmanuel Auboyneau et Xavier d'Ornellas, qui disent accepter la volatilité qui découle de ces placements et considérer les replis comme des opportunités de renforcement.

" Gardons le cap en nous concentrant sur des actifs de qualité ", concluent les gérants associés.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer