Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pas de fin en vue pour l’exode des ETF Internet (excluant la Chine)
information fournie par TrackInsight30/03/2022 à 16:32

La récente position de la Réserve fédérale américaine visant à lutter contre l'inflation en augmentant les taux d'intérêt a inquiété les investisseurs dans le secteur des technologies.

L’aversion pour les ETF Internet (à l’exception de ceux axés sur la Chine) reste forte cette année, le thème des ETF ayant connu un afflux de sorties nettes s’élevant à 1,7 milliard de dollars et une perte moyenne du cours des actions de -15 %. La récente position de la Réserve fédérale américaine visant à lutter contre l’inflation en augmentant les taux d’intérêt a inquiété les investisseurs dans le secteur des technologies, qui craignent un retournement de la tendance haussière impressionnante que le secteur a connue ces dernières années.

En effet, les indices à forte composante technologique ont chuté cette année, le Nasdaq-100, par exemple, perdant 8 % de sa valeur depuis le début de l’année. Parallèlement, l’indice Nasdaq CTA Internet, conçu pour suivre la performance des sociétés américaines cotées les plus importantes et les plus liquides exerçant des activités liées à Internet, a chuté de 19 % sur la même période.

La guerre entre la Russie et l’Ukraine et l’exode de centaines d’entreprises de Russie sont d’autres problèmes qui pèsent sur ces valeurs Internet, sans parler des éventuelles sanctions réciproques avec la Chine, ou de la montée en puissance des réglementations strictes sur Internet en Europe.

Cette tendance à l’exode qui a touché les ETF exposés aux valeurs Internet américaines ou européennes est très différente de celle observée dans les ETF qui investissent dans les valeurs Internet chinoises. Pour mettre les choses en perspective, le KraneShares CSI China Internet ETF (KWEB) reste l’un des ETF thématiques les plus populaires aujourd’hui malgré sa mauvaise performance. Depuis le début de l’année, les investisseurs ont ajouté 1,4 milliard de dollars dans le KWEB, et restent indifférents à la répression chinoise en cours sur les industries technologiques et Internet nationales.

Les investisseurs en Amérique qui considèrent le creux comme une opportunité d’achat peuvent explorer les ETF suivants : (pas de conseil en investissement)

  • First Trust Dow Jones Internet Index Fund (FDN)
  • ARK Next Generation Internet ETF (ARKW)
  • Invesco NASDAQ Internet ETF (PNQI)
  • O’Shares Global Internet Giants ETF (OGIG)
  • First Trust Dow Jones International Internet ETF (FDNI)

FDN est le plus grand ETF Internet du groupe avec 7,1 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Le fonds cherche à suivre l’indice Dow Jones Internet Composite et investit dans les actions les plus importantes et les plus activement négociées de sociétés américaines du secteur de l’Internet.

Au 29 mars 2022, les avoirs du fonds sont répartis entre le secteur des technologies de l’information (44,8 %), les services de communication (30,4 %), la consommation discrétionnaire (18,8 %), les soins de santé (3,58 %) et l’immobilier (2,31 %). Parmi les 42 positions du portefeuille figurent Amazon.com Inc. (9,8 %), Meta Platforms Inc. (6,7 %), Alphabet Inc. Class A (4,95 %), Alphabet Inc. Class C (4,59%), et Salesforce.com inc. (4,58 %) – pour n’en citer que quelques-uns. FDN a un ratio de dépenses total de 0,51% et se négocie principalement sur le NYSE Arca. Cette année, le cours de l’action FDN a chuté de -14%.

Les investisseurs européens ont un accès égal aux actions internet américaines et internationales grâce à :

  • First Trust Dow Jones Internet UCITS ETF (FDN)
  • First Trust Dow Jones International Internet UCITS ETF (FTSZ)

Trouvez et comparez plus de 8000 ETF avec notre sélecteur d’ETF .

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.