Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pas d'excuses de Londres pour la déclaration Balfour-Palestiniens

Reuters25/04/2017 à 16:59
    RAMALLAH, Cisjordanie, 25 avril (Reuters) - Les dirigeants 
palestiniens ont fait savoir mardi que le Royaume-Uni avait 
rejeté leur demande d'excuses pour la déclaration Balfour de 
1917, qui a contribué à la création de l'Etat d'Israël, et ont 
annoncé leur intention d'aller en justice. 
    Dans un discours à l'Assemblée générale des Nations unies en 
septembre dernier, le président de l'Autorité palestinienne 
Mahmoud Abbas avait demandé que des excuses soient présentées 
pour cette déclaration, qui est en fait une lettre du secrétaire 
au Foreign Office de l'époque, Arthur Balfour, datée du 2 
novembre 1917.   
    Mais la Première ministre britannique Theresa May a prévu 
d'organiser une commémoration du centenaire de la déclaration. 
Elle a invité son homologue israélien Benjamin Netanyahu à 
participer à l'événement en novembre prochain. D'autres 
commémorations sont prévues en Israël dans le courant de 
l'année. 
    "La réponse est arrivée dans une lettre écrite au ministère 
(palestinien) des Affaires étrangères disant que les excuses 
étaient refusées", a déclaré à la station de radio la Voix de la 
Palestine Manuel Hassassian, le diplomate représentant 
l'Autorité palestinienne au Royaume-Uni. 
    "Cela veut dire que la reine et le gouvernement britannique 
ne présenteront pas leurs excuses au peuple palestinien et que 
la commémoration des 100 ans de la promesse Balfour se tiendra à 
la date convenue", a-t-il ajouté. 
    Le Foreign Office n'a pas fait de commentaire. 
    Dans sa déclaration, le 2 novembre 2017, le secrétaire au 
Foreign Office Lord Balfour écrivait à Lord Lionel Walter 
Rothschild (1868-1937), un haut représentant de la communauté 
juive britannique, alors que la Palestine était sous mandat 
britannique :  
    "Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement 
l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple 
juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la 
réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien 
ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et 
religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni 
aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans 
tout autre pays." 
    Les Palestiniens ont longtemps condamné ce document comme 
étant une promesse du Royaume-Uni de remettre des terres qu'il 
ne possédait pas. 
    Manuel Hassassian a expliqué que si le Royaume-Uni ne 
présentait pas ses excuses, n'annulait pas les célébrations 
prévues et ne reconnaissait pas l'Etat de Palestine, les 
Palestiniens mettraient à exécution leur intention d'intenter 
une action en justice. 
    "C'est la seule condition à laquelle nous pouvons clore ce 
dossier de façon définitive", a-t-il dit. 
    Israël a déclaré son indépendance en 1948, à la fin du 
mandat britannique et après le vote par les Nations unies d'un 
plan de partage de la Palestine, rejeté par les représentants 
palestiniens, qui partageait la région entre un Etat arabe et un 
Etat juif. 
    Israël s'est emparé de la Cisjordanie, de la bande de Gaza 
et de Jérusalem-Est au terme de la guerre des Six-Jours en 1967, 
territoires revendiqués par les Palestiniens pour y établir  
un Etat indépendant. 
    Le dernier cycle de négociations de paix entre Israéliens et 
Palestiniens a pris fin en 2014. 
 
 (Nidal Almoughrabi; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.7 -0.30%
17.24 -2.05%
2.95 +0.34%
14.075 -0.60%
85.08 -0.49%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.