Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas d'action de la BCE sans nouveau recul de l'inflation

Reuters27/08/2014 à 19:27

PAS D'ACTION DE LA BCE SANS NOUVEAU RECUL DE L'INFLATION

FRANCFORT (Reuters) - Une nouvelle initiative de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) est peu probable la semaine prochaine à moins que les chiffres de l'inflation au sein de la zone euro pour le mois d'août, qui seront publiés vendredi, ne fassent apparaître un risque significatif de déflation, ont dit des sources internes à la banque centrale.

La tonalité très accommodante des propos du président de la BCE lors de la rencontre des banquiers centraux à Jackson Hole la semaine dernière a alimenté les spéculations sur un éventuel programme massif de rachats d'actifs.

S'affranchissant du texte de son discours, Draghi avait déclaré à Jackson Hole que "les marchés financiers ont indiqué que les anticipations d'inflation montraient des baisses significatives sur tous les horizons", au mois d'août.

Les nouvelles données sur l'inflation, ainsi que les projections actualisées des équipes de la BCE, devraient nourrir un débat animé sur l'opportunité de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire lors de la réunion du conseil des gouverneurs de la banque centrale, le 4 septembre. De nouvelles initiatives sont peu probables mais pas exclues.

"L'obstacle à l'assouplissement quantitatif reste très important", a déclaré l'une des sources qui ont toutes requis l'anonymat. Elle a précisé que les discussions pourraient se concentrer sur le renforcement des mesures existantes d'assouplissement du crédit et d'approvisionnement en liquidités.

"Il est difficile de dire qu'il ne se passera rien. Cela dépendra dans une certaine mesure des données", a ajouté la source.

La BCE s'est refusé à tout commentaire.

"UN EURO PLUS FAIBLE POUR UNE EUROPE PLUS FORTE"

L'inflation au sein de la zone euro pourrait tomber à 0,3% en rythme annuel an août contre 0,4% le mois précédent, selon une enquête Reuters auprès d'économistes.

La BCE, qui a statutairement comme objectif une inflation proche mais inférieure à 2% l'an, considère qu'une hausse des prix inférieure à 1% constitue une "zone de danger".

En juin, la BCE avait abaissé ses taux directeurs à de nouveaux plus bas records et annoncé un programme de refinancement ciblé (TLTRO) sur quatre ans pour les banques, dont une première tranche sera ouverte le 18 septembre.

Elle avait aussi dit vouloir accélérer ses préparatifs en vue du développement du marché des produits financiers adossés à des actifs (ABS).

Une modification des modalités des TLTRO peu avant leur lancement ne semble guère opportune. Les banques ont jusqu'à jeudi pour transmettre à la BCE les informations sur leurs portefeuilles de prêts permettant de déterminer les montants auxquels elles peuvent prétendre dans le cadre de cette procédure de refinancement destinée à soutenir la distribution de crédit au sein de la zone euro.

La mise en oeuvre d'un assouplissement quantitatif pourrait contribuer à affaiblir l'euro et à soutenir la confiance des marchés financiers. Toutefois, certains responsables monétaires de la BCE le jugent inapproprié et ne sont pas convaincus de ses vertus.

Les responsables monétaires plus orthodoxes sont particulièrement réticents à l'assouplissement quantitatif. Sabine Lautenschläger, ancienne vice-présidente de la Bundesbank et membre du directoire de la BCE, a déclaré le mois dernier qu'un vaste programme de rachat d'actifs ne serait justifié qu'en cas de "réelle urgence".

Une deuxième source a souligné que le discours de Draghi à Jackson Hole avait affaibli l'euro, qui a encore reculé mercredi et touché un plus bas de 19 mois contre le franc suisse.

"Si nous ramenons l'euro en dessous de 1,30 dollar, cela aide beaucoup", a dit la source. "Nous avons besoin d'un euro plus faible pour une Europe plus forte."

(Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.