Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

INTESA SANPAOLO

2.480 EUR
+0.45% 
Ouverture théorique 2.806

IT0000072618 ISP

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    2.469

  • + haut

    2.491

  • + bas

    2.442

  • volume

    66 562 214

  • valorisation

    43 421 MEUR

  • capital échangé

    0.38%

  • dernier échange

    17.07.18 / 17:36:14

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur INTESA SANPAOLO

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter INTESA SANPAOLO à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter INTESA SANPAOLO à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pas d'accord sur le sauvetage de 2 banques italiennes-source

Reuters18/06/2017 à 16:46
 (Actualisé avec citation, précisions) 
    MILAN/ROME, 18 juin (Reuters) - Le Trésor italien ne croit 
plus à une solution bancaire pour le sauvetage de deux 
établissements en difficulté en Vénétie, a dit une source du 
Trésor dimanche, après une information du journal La Stampa 
selon laquelle Bruxelles s'oppose à l'octroi d'une aide 
publique.  
    "Le Trésor exclut toute suggestion d'une résolution 
bancaire", a dit la source.      
    Selon la Stampa, la Commission européenne va informer 
l'Italie dans les prochains jours qu'elle ne peut recourir à une 
aide publique directe pour renflouer Veneto Banca  VBANC.UL  et 
Banca Popolare di Vicenza  BPVS.UL , ouvrant ainsi la voie à un 
partage de leurs actifs et la création d'une structure de 
défaisance. 
    Le plan du gouvernement italien d'utiliser plus de cinq 
milliards d'euros de fonds publics pour une recapitalisation 
préventive des deux banques n'est plus viable, écrit le journal 
en citant des sources du Trésor italien et des institutions 
européennes. 
    Au lieu de cela, les agences et actifs sains des deux 
établissements seront logés dans une nouvelle entité tandis que 
les créances non performantes seront regroupées dans une 
structure de défaisance ("bad bank"). 
    Un porte-parole de la Commission a dit ne pouvoir confirmer 
l'information. "La Commission et les autorités italiennes 
travaillent étroitement ensemble pour assurer une solution 
viable", a-t-il commenté.    
    Rome cherche depuis des mois à négocier un accord sur une 
recapitalisation de Veneto Banca et de Banca Popolare di Vicenza 
afin d'éviter leur liquidation. 
    Bruxelles demande que des investisseurs privés injectent 
1,25 milliard d'euros dans les deux banques avant de pouvoir 
envisager une aide publique. 
    Selon La Stampa, Rome n'a pas trouvé de partenaire bancaire 
susceptible d'apporter les fonds demandés par la Commission. 
    Ces derniers jours, les discussions avec les principales 
banques du pays tournaient autour d'une "résolution" - la 
procédure européenne pour la faillite ordonnée d'une banque - 
des deux établissements vénètes et leur vente à un prix 
symbolique, comme cela s'est produit ce mois-ci en Espagne avec 
Banco Popular, reprise par Santander  SAN.MC  pour un euro, 
écrit le journal. 
    On ignore à ce stade qui reprendra les actifs sains de 
Veneto Banca et de Banca Popolare di Vicenza mais les 
discussions sont les plus avancées avec Intesa Sanpaolo 
 ISP.MI , la première banque italienne, ajoute-t-il. 
    Cette dernière craint toutefois l'impact pour son bilan et 
ses dividendes, surtout si la Banque centrale européenne la 
contraint à augmenter le capital comme ce fut le cas pour 
Santander avec Banco Popular, note La Stampa.  
    Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès d'Intesa 
Sanpaolo. 
    Vendredi, le ministre de l'Economie Pier Carlo Padoan avait 
redit avoir bon espoir qu'une solution soit rapidement trouvée 
pour Veneto Banca et Banca Popolare di Vicenza.  
 
 (Giuseppe Fonte et Stephen Jewkes, avec Paola Arosio à Milan et 
Francesco Guarascio à Bruxelles, Véronique Tison pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.