1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris veut repousser l'objectif des 3% du PIB à 2018-Handelsblatt
Reuters23/02/2015 à 22:51


(Actualisé avec no comment de l'entourage de Hollande) FRANCFORT, 23 février (Reuters) - La France veut repousser à 2018 l'objectif de ramener son déficit budgétaire à moins de 3% du PIB, écrit le journal allemand Handelsblatt, dans un article à paraître mardi. Paris sollicite ce délai pour éviter que le débat portant sur des mesures d'austérité et des réformes structurelles impopulaires n'intervienne en pleine campagne pour l'élection présidentielle de 2017, rapporte le quotidien, citant des sources de la Commission européenne. Les ministres des Finances de l'Union européenne (UE) avaient en 2013 accordé à la France un délai supplémentaire de deux ans jusqu'en 2015 pour ramener son déficit dans les clous. Mais le gouvernement français a dit à plusieurs reprises qu'il ne comptait réaliser cet objectif que d'ici 2017. Le ministère des Finances n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de commentaires au sujet de l'article du Handelsblatt. Dans l'entourage de François Hollande, on s'est refusé à tout commentaire. "On ne réagit pas aux rumeurs", a-t-on dit. La Commission européenne statuera sur la demande de la France au cours de la première semaine de mars, ajoute le quotidien financier allemand, observant que le commissaire allemand Günther Öttinger envisage cette décision avec une certaine inquiétude. "La crédibilité du Pacte de stabilité est mise à l'épreuve", déclare ce dernier, dans les colonnes du Handelsblatt. (Kirsti Knolle à Francfort et Ingrid Melander et Elizabeth Pineau à Paris, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny et Tangi Salaün)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6111389
    24 février11:22

    Il sait qu'il ne sera pas réélu .... la solution : Refiler le bébé au suivant !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer