1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : termine décembre en apothéose, carton plein à WStreet
Cercle Finance20/12/2019 à 16:50

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,7% à 6.014) finit le mois de décembre en apothéose et cette séance des '4 sorcières' en fanfare avec un nouveau record historique à la clé pour le CAC40'GR' à 16.350, soit 60% de plus que son précédent record de juillet 2007.

Hausse généralisée sur les places européennes au lendemain du nouveau carton plein de records signé à Wall Street hier : le Nasdaq 'claque' un record de 8.925Pts et inscrit une 8ème séance de hausse consécutive et un 7ème record consécutif (idem pour le S&P500 qui s'envole vers 3.220Pts), ce qui boucle en beauté une 11ème semaine de hausse depuis le 2 octobre.

Les marchés avaient bénéficié d'un joli coup de pouce vers midi pour l'expiration des contrats et options sur indice E-Stoxx50 (+0,8% à 3.770): ce qui est encourageant, c'est qu'il ne recède rien et revient ce soir à 1% de son zénith des 3.816... de fin avril 2015.

L'indice paneuropéen affiche +25,5% depuis le début de l'année, à comparer avec une progression de l'ordre de 26% pour le CAC 40 et +31,2% pour le CAC'GR'.

'Pour les institutionnels des banques et des hedge funds, la vraie dernière journée est ce vendredi 20 décembre, avec la dernière session des 'quatre sorcières' de l'année', rappelle Vincent Ganne, analyste chez TradingView France.

Cette journée - marquée par l'arrivée à terme de plusieurs contrats d'options et de futures sur indices et actions - pourrait 'se traduire par les ultimes arbitrages des mains fortes', explique Vincent Ganne.

Les volumes d'échange devraient ensuite drastiquement chuter, la Bourse de Paris ne devant rester ouverte que deux jours et demi lors de la semaine de Noël.

Cette séance de vendredi était également chargée sur le front des indicateurs.

Parmi les statistiques du jour figurait notamment la dernière estimation du PIB américain au troisième trimestre: il est révisé 'inchangé' à +2,1%.

Le chiffre peut-être le plus attendu (c'est un précurseur de conjoncture) était l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan: il a été confirmé à 99,3 points en estimation définitive pour décembre, après avoir été annoncé à 99,2 en estimation préliminaire.

Il ressort en forte hausse par rapport à son niveau définitif de mi-novembre, qui était de 96,8.

Pas de surprise du côté des dépenses et revenus des ménages américains selon les chiffres robustes publiés par le Département du Commerce.

Les dépenses des ménages ont augmenté de 0,4% en rythme séquentiel le mois dernier (c'est conforme aux attentes au mois de novembre), et les revenus ont progressé de 0,5% en novembre, alors que le consensus de marché n'en attendait qu'une progression de 0,3% (rappel: en octobre, les dépenses et revenus avaient progressé de respectivement 0,3% et 0,1%).

En France, les dépenses de consommation des ménages en biens ralentissent légèrement en novembre (+0,1% en volume, après +0,2% en octobre), selon l'Insee.

Du coté des valeurs, Saint-Gobain annonce avoir finalisé le 19 décembre la cession de son activité vitrage bâtiment en Corée du Sud (Hankuk Glass Industries) au fonds Glenwood Private Equity, dans le cadre de sa stratégie d'optimisation du portefeuille.

Air Liquide (+1,6%) inscrit un nouveau record absolu à 127,7E, l'Oréal se détache avec +2,4% à 265E, avec le record absolu des 266E du 1er novembre en ligne de mire.

Barclays réaffirme sa recommandation 'sous-pondérer' sur Sanofi mais remonte son objectif de cours de 75 à 80 euros, reflétant des relèvements de prévisions d'EBITA 'dans le milieu ou le haut de la plage à un chiffre' sur la période 2020-21.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

34.48 +2.97%
35.545 +2.89%
4858.97 +2.02%
13.915 -0.04%
1.12035 +0.30%

Les Risques en Bourse

Fermer