1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Paris: séance pour rien, W-Street fuse dès la clôture Europe

Cercle Finance09/04/2018 à 18:25

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris en termine proche de l'équilibre après avoir évolué dans le rouge depuis 15H30, malgré un rebond sensible des marchés US (le Dow Jones gagne +1,3%, le Nasdaq +1,8%) qui -comme d'habitude- s'accélère subitement et double carrément après la clôture des places européennes: à mi-séance, le Dow Jones afficher +1,4% et le Nasdaq +2,2% (ce qui efface intégralement les pertes de vendredi).

Le CAC40 est venu menacer les 5.250 après avoir culminé à 5.288 et en termine à 5.263 (+0,1%) dans un volume de 1,9MdsE à 17H29 et 2,75MdsE à 17H35.

L'Euro-Stoxx50 a également vu son avance s'évaporer intégralement avant de rebondir in extremis de +0,4% à 3.416 (Londres, hors Eurozone lâche -0,2%).

Wall Street reste en hausse après 1 heure de cotations: le Dow Jones et le S&P500 avancent de +0,7%, le Nasdaq de +1,2% après un 'sell-off' de -2,2% vendredi... mais cela ne suffit pas à rassurer les opérateurs européens.

'Techniquement, l'indice parisien conserve un léger biais haussier en données hebdomadaires au-dessus de 5.255 points. A plus court terme, il va avoir besoin de forces supplémentaires pour rejoindre les premières résistances majeures à 5.335 et 5.350 points', estiment les équipes de Kiplink France.

Les marchés détestent ces période de douche écossaise, ou chaque Tweet présidentiel invalide le précédent dans le cadre du bras de fer commercial que se livrent depuis quelques semaines les Etats-Unis et la Chine.

Dans un tweet paru dans la journée d'hier, Donald Trump a assuré qu'il resterait 'toujours ami' avec le président chinois Xi, quelle que soit l'issue des tensions commerciales entre les deux pays.

'La Chine va devoir abaisser ses barrières commerciales car c'est ce qu'il faut faire. Les droits de douane vont devenir réciproques et un accord va être trouvé en matière de propriété intellectuelle. Un grand futur attend nos 2 pays', a écrit le président américain

Principal indicateur du jour, l'excédent commercial allemand s'est établi à 19,2 milliards en février 2018, à comparer à 21,5 milliards le mois précédent, selon les données corrigées de variations saisonnières et calendaires de Destatis.

Cette diminution plus forte que prévu - le consensus tablait sur un excédent de l'ordre de 20 milliards d'euros - reflète un recul de 3,2% des

exportations allemandes d'un mois sur l'autre, pour un tassement de seulement 1,3% des importations.

Pas de 'stats' attendues aux Etats Unis ce lundi.

Seront par ailleurs publiés cette semaine outre-Atlantique (outre les 'minutes' de la dernière réunion de la Fed mercredi) le chiffre des stocks des grossistes au titre du mois de février, les prix à la production industrielle en mars (mardi), l'inflation également au titre du mois écoulé (mercredi), les prix à l'importation en mars (jeudi) ainsi que l'indice de confiance des consommateurs du Michigan pour avril (vendredi). Dans l'eurozone, les intervenants prendront par ailleurs connaissance jeudi du chiffre de la production industrielle et, le lendemain, de celui de l'excédent commercial, à chaque fois au titre du mois de février.

Pour l'heure, la monnaie unique grappille 0,3% face au dollar à 1,2320, tandis que le baril de Brent prend 1,5% à 68$.

Enfin, l'actualité est calme sur le front des valeurs cotées à Paris: Safran finit en tête du CAC40 avec +1,3%; Engie (-0,9%) a remporté un projet éolien de 200 mégawatts en Inde pour le compagnie publique 'Solar Energy Corporation of India' et pourrait également s'intéresser au rachat du groupe portugais EDP; Kering (-0,4%) a entamé un processus de cession de sa marque de vêtements de sport Volcom, spécialisée dans le surf, le skateboard et le snowboard.

Ubisoft (-1,4%) va mener à bien l'ouverture d'un 6ème studio de production au Canada, à Winnipeg dans la province du Manitoba, qui viendra s'ajouter à ceux de Montréal, Québec, Saguenay, Halifax et Toronto; Casino reprend 0,5% suite à la recommandation d'achat de Deutsche Bank.

Technip-FMC recule de -1,3% dans le sillage des sociétés pétrolières russes.

Rappel: la semaine sera marquée par l'ouverture de la saison des résultats trimestriels des sociétés américaines, dont le coup d'envoi sera donné vendredi par les géants bancaires JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer