1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : remonte à 4870 malgré le PMI et avant la Fed
Cercle Finance14/12/2018 à 16:24

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris parvient à stabiliser ses pertes (-0,5% contre -1,5% vers 11H) malgré une entame de séance rouge vif à Wall Street (-0,8% pour le Dow Jones et le Nasdaq).

Le CAC40 repasse au-dessus des 4850 (à 4.870), malgré des indices PMI décevants et au lendemain d'une réunion sans surprise de la BCE... mais qui confirme la profusion de signaux de ralentissement à travers tout l'Europe et de modération de l'inflation.

Le CAC 40 avait pratiquement effacé vers 11H le bénéfice de deux journées consécutives de hausse (mardi +1,4% et mercredi +2,2%) quand l'indice s'inscrivait à 4.823Pts au plus bas: il affiche désormais +1,1% hebdo.

'Mario Draghi s'est, encore une fois, livré à un exercice d'équilibriste qu'il a admirablement réussi. Le marché a bien accueilli la révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2019 à 1,7% pour la zone euro et la fin attendue du QE', note Saxo Banque à propos de la réunion de la BCE hier.

'Les investisseurs ont maintenant les yeux tournés vers la Fed qui doit se réunir en début de semaine prochaine et, a priori, décider d'une hausse des taux avant de marquer une pause', poursuit la société de gestion.

Du côté des statistiques, l'indice PMI flash composite IHS Markit de l'activité globale en France se replie de 54,2 en novembre à 49,3 en décembre, un plus bas de trente mois, selon des données communiquées ce matin.

Dans le détail, l'indice flash de l'activité de services se replie à 49,6 (après 55,1), celui de la production manufacturière se replie à 47,7 (après 50), et celui de l'industrie manufacturière tombe à 49,7 (après 50,8). Tous connaissent des plus bas, respectivement depuis 34, 44 et 27 mois.

Même constat au niveau européen : l'indice PMI flash composite de l'activité globale dans la zone euro se replie à 51,3 ce mois-ci après 52,7 en novembre, mettant en évidence la plus faible expansion du secteur privé depuis plus de quatre ans (49 mois) en décembre.

Cette tendance reflète une croissance quasi-nulle des nouvelles affaires, associée à un repli du taux de création d'emplois à un creux de deux ans et à une détérioration de la confiance des entreprises au cours du mois.

Les nouvelles conjoncturelles ne sont pas meilleures en provenance d'Asie avec un rapport 'Tankan' décevant concernant la croissance japonaise (à l'arrêt); la Chine enregistre sa plus faible croissance des ventes au détail en 15 ans et la production industrielle a progressé à son rythme le plus faible en près de trois ans.

Aux Etats Unis, les ventes de détail ont progressé de +0,2% en novembre, ce qui est très faible compte tenu du weekend de Thanksgiving/black friday/cyber monday. Hors carburant et automobile, les ventes progressent de +0,5%, pas de quoi non plus sauter au plafond: le panier moyen des consommateurs pour la période des fêtes -après avoir fortement accéléré en 2015/2016/2017- devrait plafonner vers 1.100$.

Du côté des changes, l'euro recule de -0,7%, à 1,127 dollar. Le Brent aussi, tombant à 61,29 dollars.

Enfin, dans l'actualité des valeurs, Valeo rechute de -3,5%, Renault de -2,7% et Michelin de -2,5% (baisse des ventes d'auto en novembre).

Total Eren, la division dédiée aux énergies renouvelables de la 'major' pétro-gazière française (stable), annonce ce matin l'entrée au capital de son premier projet éolien d'Argentine du groupe nippon Mitsui & Co, à hauteur de 34%. Les conditions financières de l'opération n'ont pas été précisées.

À l'issue de sa revue trimestrielle des indices de la famille CAC, Euronext fait part de l'inclusion de Rothschild & Co au sein du CAC Mid 60 et du SBF 120, prenant une place occupée précédemment par Solocal Group. Ce dernier remplace donc Rothschild & Co au sein du CAC Small, un indice que rejoint en outre Altamir. Le tout prenant effet à partir du lundi 24 décembre.

Plastic Omnium, qui a présenté ses perspectives pour 2018-2021, recule de près de -6%. Une baisse 'excessive' selon Invest Securities, toujours à l'achat sur titre.

Le groupe EDF annonce ce vendredi que l'unité numéro 1 de la centrale nucléaire de Taishan, en Chine, est devenue 'le premier EPR au monde à entrer en exploitation commerciale'.

LVMH annonce un accord définitif en vue d'acquérir Belmond, qui détient ou exploite 46 hôtels, trains et croisières fluviales, dans une transaction faisant ressortir une valeur des fonds propres de 2,6 milliards de dollars et une valeur d'entreprise de 3,2 milliards.

UBS réaffirme sa recommandation 'achat' sur Elior Group tout en réduisant son objectif de cours de 14,8 à 13,7 euros, ce qui implique un potentiel de progression de 16% pour le titre du groupe de restauration et de services.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5565.19 -0.12%
10.8 -1.50%
17.1 +1.18%
22.825 0.00%
2.377 +0.04%

Les Risques en Bourse

Fermer