Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : profite d'un rebond avant la vague de résultats
Cercle Finance26/01/2021 à 15:56

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris efface presque intégralement ses pertes de la veille avec un rebond de près de 1,2% à 5.540 (contre -1,57% la veille).

Pour l'Euro-Stoxx50 (+1,3%), c'est également du 100%: les investisseurs qui semblaient sur la défensive lundi avant une déferlante de résultats de sociétés (c'est la semaine la plus 'animée' du trimestre) reprennent confiance à 24H des résultats d'Apple et Amazon et Tesla, convaincus que 'ça ne peut pas être mauvais', sinon ces titres n'afficheraient pas de +10 à +20% en 3 semaines.

Les résultats trimestriels pourraient réserver bien plus de bonnes surprises que de mauvaises (c'est en moyenne 75 à 80% de 'bonnes surprises' depuis des années), mais le niveau élevé des valorisations, notamment aux Etats-Unis, commence à inquiéter... mais heureusement, après une pause fin décembre, la FED a recommencé à injecter des centaines de Mds$ par semaine, et cet argent file désormais tout droit s'investir dans les compartiments les plus spéculatifs du marché, notamment les entreprises 'zombies' agressivement vendues à découvert (et pour de bonnes raisons) et qui se mettent à exploser à la hausse du fait de 'rachats paniques' de positions 'short' (même si la situation comptable reste désespérée, comme sur Gamestop avec ses +5.000% en 9 mois).

Se greffent là dessus des rumeurs de rachats (vraies ou fausses, ça fait +100% en 24 pour le titre concerné) ou de 'recovery' comme Blackberry qui se lancerait à son tour dans le business de la 'mobilité automatisée des véhicules'.

Christophe Morel, chef économiste chez Groupama AM, dans une récente note de recherche met en garde : 'sur le marché américain, le ratio CAPE (cyclically adjusted price earning) de R. Shiller est supérieur à 30, une zone testée à seulement 4 reprises à savoir à l'automne 1929, entre mi-1997 et mi-2001, en 2018 et depuis août 2020'.

La saison des résultats, lancée il y a 10 jours avec les publications financières, va entrer dans le dur à partir d'aujourd'hui avec les comptes trimestriels de nombreux poids lourds comme GE, Johnson & Johnson et 3M, parmi d'autres.

Boeing, Intel et Tesla enchaîneront demain, suivis jeudi de McDonald's et Visa.

En Europe, les géants suisses UBS et Novartis ont levé le voile ce matin sur leurs performances de quatrième trimestre. Si le groupe financier semble avoir largement dépassé les attentes, le laboratoire pharmaceutique fait moins bien que prévu.

La circonspection des investisseurs s'explique d'autant plus qu'après un solide début d'année, les places boursières mondiales ont eu tendance à perdre du terrain ces deux dernières semaines.

Si les politiques budgétaires et monétaires continuent de constituer un facteur de soutien pour les Bourses, les investisseurs espèrent maintenant que les fondamentaux, à commencer par les résultats des entreprises, soutiendront aussi les gains des marchés à l'avenir.

Le Dollar reste stable vers 1,2160/E, le pétrole 'Brent' cale vers 56$.

A Paris, les valeurs hautement spéculative accompagnent le mouvement sur les small caps du Russell-2000 aux Etats Unis: Vallourec prend +12%, CGG +8%, Klépierre +6%.

Alstom fait part de l'acquisition de B&C Transit, une entreprise de construction et de conception technique spécialisée dans le transport ferroviaire, opération renforçant sa position sur le marché de la signalisation nord-américain.

Faurecia annonce avoir placé avec succès une émission additionnelle d'obligations à échéance 2027 à travers un placement privé d'un montant de 190 ME (rendement à l'émission de 2,25%).

Le groupe Faena et Accor annoncent aujourd'hui la conclusion d'un partenariat stratégique visant à développer l'enseigne Faena à travers le monde.

Berenberg relève sa recommandation sur Aéroports de Paris (ADP) de 'conserver' à 'achat' avec un objectif de cours rehaussé de 85 à 110 euros, dans une note consacrée aux opérateurs aéroportuaires européens.

Oddo BHF relève son opinion sur Interparfums de 'neutre' à 'achat' avec un objectif de cours ajusté de 45 à 48 euros, après la publication d'un chiffre d'affaires du quatrième trimestre supérieur de près de 20% aux attentes.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer