1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : plombé par le repli des indices US (Boeing -4%)
Cercle Finance08/04/2019 à 16:41

(CercleFinance.com) - Plombé par des indices US en repli initial de -0,3% (S&P500) à -0,5% (Dow Jones impacté par un repli de près de -4% sur Boeing), le CAC40 repasse en territoire négatif, avec un écart de -0,1/-0,2% symétrique à la hausse de 0,1% à 0,2% qui a propulsé l'indice vers un records annuels de 5.486,6Pts vers 13H15.

Un peu de prudence avant de nombreux rendez-vous, qu'il s'agisse d'une réunion de la BCE (Mari Draghi se montrera t'il encore plus 'accommodant' pour 'coller' à la nouvelle stratégie de la FED ?) ou des premiers résultats trimestriels américains.

En belle hausse vendredi, l'Euro-Stoxx marque un peu le pas et recule de -0,3% à 3.436Pts.

'Le mouvement d'impulsion n'est pas des plus violent au-dessus des 5.455 points, mais laisse la possibilité à l'indice CAC 40 de venir tester à court terme les 5.515 points.

Un dépassement de la résistance majeure des 5.515 points libérerait un potentiel d'appréciation supplémentaire à 5.565 points.

Pour valider ce scénario, l'indice phare devra trouver davantage d'intensité, de dynamisme pour garder ce cap et ne pas laisser s'installer des premiers éléments d'épuisement', analysent les équipes de Kiplink, pour qui le premier point d'invalidation de tendance ne change pas, le niveau support des 5.355 points en étant le premier seuil repère. Un niveau dont reste loin l'indice phare de la place de marché parisienne.

L'excédent commercial de l'Allemagne est ressorti à 18,7 milliards d'euros en février, à comparer à 18,6 milliards le mois précédent, avec des baisses de 1,6% des importations et de 1,3% des exportations d'un mois sur l'autre (contre +0,5% attendu).

L'indice de confiance des investisseurs dans la zone Euro (enquête mensuelle de Sentix) se redresse à -0,3 contre -2,2 en mars.

Le niveau des commandes à l'industrie américaine a baissé de -0,5% en février par rapport au mois précédent, d'après des chiffres communiqués par le Département du Commerce ce lundi. Les économistes anticipaient également, en moyenne, une baisse de -0,5%.

Dans les prochains jours, seront publiés notamment les chiffres de la production industrielle dans la zone euro, de l'inflation en Allemagne et aux Etats-Unis, et les conclusions de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE. Par ailleurs, la fin de la semaine verra la saison des résultats d'entreprises débuter aux Etats-Unis.

Les opérateurs prendront notamment connaissance des trimestriels des banques JPMorgan Chase et Wells Fargo.

D'ici là, du côté des changes, l'euro poursuit sa remontée avec +0,4% à 1,1270$ (au plus haut du jour). Le Brent, pour sa part établit un nouveau record à 70,7 dollars (+0,4%).

Dans l'actualité des valeurs, Airbus bénéficie des déboires de Boeing (annulation de commandes de B-737-MAX possibles après celle de 50 appareils par Garuda fin mars, réduction de 20% de la cadence de production des 'MAX') pour inscrire un nouveau record absolu au-delà des 120,7E.

Uganda Airlines, la compagnie aérienne nationale ougandaise, a confirmé sa commande de deux avions de ligne A330-800.

Euronext gagne 1,5% à Paris, suite à un avis positif de la part de l'autorité de supervision financière norvégienne, recommandant de l'approuver comme 'propriétaire convenable' de jusqu'à 100% du capital d'Oslo Børs VPS.

Air France-KLM (-1%) fait part d'un trafic passage total en croissance de 2,8% au titre du mois de mars, sur la base d'une capacité en hausse de 3,1%, ce qui a abouti à un coefficient d'occupation en retrait de 0,3 point à 87,6%. Le titre recule de -0,9%.

Engie annonce l'acquisition de la société Transportadora Associada de Gás S.A. (TAG) au Brésil. L'offre finale porte sur un montant de 8,6 milliards USD.

Sodexo annonce également l'acquisition de The Good Care Group, société basée au Royaume Uni qui fournit des services de soins avec hébergement du soignant au domicile des personnes ayant besoin d'une assistance au quotidien, ou de soins complexes.

Oddo BHF maintient sa recommandation 'alléger' sur Sodexo et relève son objectif de cours de 80 à 90 euros, avant la publication des résultats semestriels le 11 avril, en amont de laquelle il réduit sa séquence de BPA 2019-20 de 1,6% en moyenne pour le groupe.

UBS réaffirme sa recommandation 'achat' sur Vinci avec un objectif de cours maintenu à 96 euros, soit un potentiel de hausse de 8% pour le titre du groupe de construction et concessions, titre qui se situe selon lui 'toujours sur un taux de rendement interne de 9,5%'.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

48.985 0.00%
16.715 0.00%
CGG
1.67 0.00%
1.12414 0.00%
2.341 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer