1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : nouvel échec sous 5400, recul du baril et pétrolières
Cercle Finance12/06/2019 à 18:50

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,62%) efface les 0,5% gagnés la veille et en termine vers 5.375: la tendance haussière court terme n'est pas remise en cause.

L'Euro-Stoxx50 cède -0,4% à 3.386 (Francfort ne cède que -0,3%) alors que la question du conflit commercial pèse à nouveau sur le moral des investisseurs.

Wall Street avait sans surprise rouvert en repli et les indices US limitent la casse à la mi-séance (-0,4% au pire pour le Nasdaq, -0,2% pour le S&P et -0,1% pour le Dow Jones) après la consolidation à plat de la veille (avec des écarts de -0,01% à -0,05%).

'Le Président Trump a prévenu que de nouveaux droits de douanes pourraient être imposés sur les produits chinois en l'absence de progrès après la réunion du G20 plus tard ce mois-ci', souligne Wells Fargo Advisors.

Il apparaît de plus en plus probable qu'un accord global sino-américain soit impossible à réaliser d'ici 15 jours.

Quelques chiffres étaient attendus ce mercredi: le Département américain du Travail a publié un 'CPI' en hausse de seulement 0,1% au mois de mai (et +0,1% également en donnée 'core' contre +0,2% attendu).

Par rapport à mai 2018, l'indice des prix a augmenté de 1,8% en données brutes et de 2% hors éléments volatils le mois dernier, des taux donc inférieurs aux consensus respectifs qui étaient de 1,9% et de 2,1%.

'Une inflation 'trop faible' relancera les anticipations d'une baisse des taux directeurs la semaine prochaine ou en juillet', prévient Aurel BGC, notant que 'Donald Trump met une grande pression sur la banque centrale'.

Les taux ont peu fluctué ce mercredi en Europe, le '10 ans' se détend de -1,5Pt sur le T-Bond US, à 2,125%.

En France, l'emploi salarié dans le secteur privé se redresse: +93.800 (+0,4%) au premier trimestre 2019.

Les craintes de ralentissement de l'activité plombent le pétrole: le 'Brent' chute de -1,7% à Londres, vers 61,17$, après avoir fléchi vers 60,4$, au plus bas depuis le mois de février.

Outre-ATlantique, le WTI chute de -2% vers 52,1$ sur le NYMEX.

L'EIA (Agence américaine d'information sur l'énergie) a publié des stocks hebdomadaires de 'brut' américains qui loin de se contracter augmente de 2,21 millions de barils, à 485,47 millions: le 'WTI' chute ce soir de -2,5% sur le NYMEX, vers 51,8$.

Du côté des valeurs, CGG lâche -3%, Technip-FMC décroche de -3,6%, Total de -2,9%.

Capgemini (-1,4%) fait part du lancement avec ISAI d'un fonds doté de 90 millions d'euros pour prendre des participations minoritaires dans des jeunes pousses 'porteuses de solutions innovantes'.

Ipsen (+1,6%) annonce la prolongation et le renforcement de sa collaboration jusqu'en 2034 avec Debiopharm pour développer, fabriquer et distribuer Decapeptyl sur les marchés européens et dans certains pays asiatiques et africains.

Ingenico Group (-0,8%) annonce sa collaboration avec Paragon ID dans le cadre de la mise en oeuvre de nouveaux lecteurs sans-contact au coeur de la nouvelle offre OP2GO, solution d'Open Payment d'Ingenico dédiée au transport en commun.

Getlink annonce que ses navettes passagers ont transporté 213.613 véhicules de tourisme le mois dernier, en baisse de 7% par rapport à mai 2018, du fait d'un effet calendaire défavorable avec la tenue tardive des vacances de Pâques sur le mois d'avril.

Eurazeo Growth a réalisé une prise d'une participation minoritaire au capital d'Adjust, leader en attribution, mesure et prévention de fraude pour les applications mobiles, marquant son premier investissement en Allemagne.

A l'occasion de sa journée investisseurs 2019, Legrand se fixe de nouveaux objectifs dans le cadre de son programme Eliot, dont une croissance organique annuelle moyenne à deux chiffres des ventes de produits connectés entre 2018 et 2022. Le groupe table aussi sur un chiffre d'affaires réalisé avec des produits connectés de plus d'un milliard d'euros en 2022, hors acquisitions et hors effet de change.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer