Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Paris :le rebond s'accélère, les soucis de lundi déjà oubliés
information fournie par Cercle Finance21/07/2021 à 19:33

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+1,85% à 6.468) achève d'effacer ses pertes de lundi dans le sillage des marchés asiatiques et américains (+1,5% mardi, +0,5% en moyenne ce mercredi): les (très) bons résultats d'entreprises éclipsent en moins de 24H les inquiétudes qui continuent d'entourer la propagation du variant Delta, en Europe comme aux Etats Unis.

A noter pour le symbole, le re-franchissement des 5.000Pts par le SBF120 (vers 5.060).

Il s'est échangé 1,95MdsE à 17H29, un volume supplémentaire de 50% s'est rajouté au 'fixng', à 3,41MdsE.

Pour les analystes, l'un des éléments déterminants de la tendance à Paris va être la capacité du CAC à se maintenir durablement au-dessus de l'ex-support majeur des 6.400 points, et du SBF-120 au-dessus de 5.000.

L'Euro-Stoxx50 qui grimpe de +1,8% refranchit allègrement le seuil des 4.000 (vers 4.027), le FT-100 à Londres (+1,7%) renoue avec les 7.000Pts.

Wall Street a, de son côté, effacé dès mardi soir une bonne partie de ses pertes de lundi en matérialisant un rebond assez convaincant: à mi-séance, les gains s'étagent entre +0,6% (Nasdaq), +0,7% (S&P500) et +0,8% (Dow Jones)... mais c'est une relative stabilité qui s'est installée depuis 16H.

L'agenda économique s'annonce désespérément vide ce mercredi et le sentiment de marché devrait rester influencé -sinon dopé- par les nombreuses publications de résultats.

Ces derniers se situent au-delà des espérances les plus audacieuses: les données 'IBES' publiées par Refinitiv attestent que les bénéfices des sociétés du S&P-500 devraient avoir bondi de près de +73% au 2ème trimestre (65% était jusqu'à présent considéré comme 'optimiste') ceux du STOXX 600 de 115,2% par rapport à l'an dernier (normal : les économies de la zone Euro avaient été fermées durant 2 mois, provoquant l'effondrement complet de l'activité et des bénéfices... ça repart de très très bas).

Hier soir, le géant américain du streaming Netflix a fait part de comptes trimestriels relativement décevants (la conquête de nouveaux abonnés plafonne), mais le titre progresse grâce aux projets du groupe dans les jeux vidéo.

Plusieurs poids lourds de la cote américaine ont dévoilé leurs performances trimestrielles aujourd'hui avant l'ouverture de New York, dont Coca-Cola (les bénéfices battent le consensus de 10%) ou Johnson & Johnson.

La labo 'J&J' a publié un bénéfice ajusté de 2,48$/titre, en hausse de 48,5%, 10% au-dessus du consensus de 2,29$. Le chiffre d'affaires a bondi de 27,1% à 23,3Mds$ et J&J s'attend à 2,5Mds de ventes pour son vaccin anti-Covid cette année, malgré des doutes quant à l'efficacité du vaccin contre le variant Delta.

Les prévisions annuelles sont relevées d'un objectif de C.A moyen de 92 à une fourchette 93,8 et 94,6Mds$

En Europe, le début de journée a été marqué par les publications d'ASML, Novartis et SAP qui sont toutes ressorties supérieures aux attentes.

ASML s'envole de +4% et entraîne ST-Micro (+3,5%) dans son sillage.

Du coté des valeurs, Airbus et Safran s'imposent comme leader du CAC40 avec +4,5%, coiffés au poteau par Publicis avec +4,8%.

Vallourec domine le SBF-120 avec +6,3%, Somfy réalise le 'carton du jour' avec +13% et record absolu (suite à la publication de résultats en hausse de +40%).

Plastic Omnium (+4,9%) vise désormais une marge opérationnelle d'au moins 6% du chiffre d'affaires en 2021 et une génération de cash-flow libre significativement supérieure à 220 millions d'euros. Au premier semestre, l'équipementier automobile a réalisé un résultat net part du groupe de 142 millions d'euros, après une perte de 404 millions un an auparavant.

Alstom annonce avoir réalisé l'émission en deux tranches d'obligations seniors non garanties pour un montant total de 1,2 milliard d'euros, émission dont le livre d'ordres a été sursouscrit plus de 2,4 fois.

Vallourec (+7%) annonce une révision à la hausse de ses perspectives pour l'année 2021, visant désormais un résultat brut d'exploitation entre 475 et 525 millions d'euros, et un flux de trésorerie disponible entre -240 et -160 millions.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.