1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : le CAC dépasse les 5080Pts après l'inflation US
Cercle Finance13/02/2019 à 15:07

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris évolue dans le vert profitant d'une mécanique haussière qui lui permet de franchir le seuil des 5.080 points et suivant l'exemple de Wall Street, les marchés d'actions américains ayant grimpé de près de 1,5% hier soir.

Ainsi, le CAC 40 avance actuellement de +0,6%, s'affichant à 5.091 points. L'indice a dépassé le pallier des 5080Pts qui pourrait de l'avis de nombreux analystes, déclencher une séquence plus largement positive.

Du côté des statistiques, le Département américain du Travail a fait état d'une stagnation de l'indice des prix à la consommation en rythme séquentiel le mois dernier, contre une hausse de 0,1% anticipée en moyenne les économistes.

En excluant les prix habituellement volatils de l'énergie et des produits alimentaires, l'inflation sous-jacente aux États-Unis est toutefois ressortie à +0,2% en janvier, un chiffre en ligne avec le consensus.

'Avec les ventes au détail, les prix à la consommation du mois de janvier sont l'indicateur le plus important de la semaine. Le 'pari' des membres du FOMC est que les tensions inflationnistes restent faibles ces prochains mois', juge Aurel BGC.

En attendant, l'euro est en baisse de 0,3% face à la monnaie américaine, autour de 1,1290 dollar. Le Brent s'affiche dans le vert, gagnant +0,8%, à 63,10 dollars.

Du côté des entreprises, la Commission européenne a autorisé le projet d'acquisition du contrôle en commun de Virgin Atlantic par Air France-KLM, Delta et le groupe Virgin, estimant que celle-ci ne poserait aucun problème de concurrence au sein de l'Espace économique européen.

Natixis a fait état mardi soir d'un produit net bancaire qui s'inscrit à 9 616 ME en 2018, en hausse de +3% à change constant sur un an. Le titre en profite, avançant de +1,6%.

Bic dévoile pour l'année 2018 un résultat net part du groupe en baisse de 39,7% à 173,4 millions d'euros, soit 3,80 euros par action, ainsi qu'une marge d'exploitation normalisée de 18,1% contre 19,6% l'année précédente. Recul logique pour le titre, -4,5%.

Auchan Holding et le groupe BPCE ont annoncé être entrés en négociations exclusives en vue d'une prise de participation de BPCE dans Oney Bank, à hauteur de 50,1%. Oney est actuellement détenue à 100% par Auchan Holding.

Nexans annonce ce matin avoir remporté plusieurs contrats d'un montant 'supérieur à 190 millions d'euros' portant, durant les deux prochaines années, sur la fourniture de câbles moyenne et basse tension destinés à l'Europe et l'Amérique latine. Si le nom du client n'a pas été révélé, le titre avance de +2%.

Enfin, le chiffre d'affaires d'Orpea s'élève à 3 420 ME en 2018, en croissance de +9%. Le groupe enregistre ainsi un chiffre supérieur à l'objectif annoncé début 2018. La hausse est de près de 300 ME de chiffre d'affaires, dont plus de la moitié réalisée par croissance organique. Forcément, les opérateurs apprécient : +6,5% pour le titre.

Tout en maintenant sa position 'neutre', UBS relève son objectif de cours sur Kering de 450 à 470 euros, dans le sillage d'un relèvement de 3% de ses estimations de BPA pour le groupe de luxe après une année 2018 jugée 'exceptionnelle'.

Toujours à l'achat sur l'action du groupe de luxe français Kering, Société générale (SG) a relevé son objectif de cours à 12 mois de 510 à 545 euros. Soit un potentiel de l'ordre de 15%.

En amont du CMD (Capital market day) d'Engie, prévu pour la fin du mois de février, l'analyste Oddo BHF indique ce mercredi attendre, après trois ans de stabilité des résultats, attendre ' une croissance de 10.8% sur la période 2018/2021 ' pour Engie. Dans l'attente de cet événement, Oddo BHF reste à l'achat sur le titre, avec un objectif de cours de 15 euros. Celui-ci laisse entrevoir un potentiel de hausse de l'ordre de 8%.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5618.16 +0.00%
0.779 0.00%
1.09974 +0.09%
3.784 0.00%
22.72 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer