Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Paris : en repli avant de nouveaux indicateurs économiques
information fournie par Cercle Finance06/07/2021 à 10:58

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris débute la séance en repli mardi matin en attendant la réouverture de Wall Street après le long week-end d'Independence Day et avant la publication d'une nouvelle série d'indicateurs économiques, dont l'indice ISM aux Etats-Unis. L'indice CAC 40 se replie de 0,3% à 6545 points.

A l'issue d'une séance de transition, le marché parisien avait terminé la journée d'hier sur un gain symbolique de 0,2% qui l'avait porté vers 6567 points.

La volatilité est demeurée relativement absente en l'absence de cotations à Wall Street - fermée pour cause de fête nationale - et les volumes s'en sont ressentis.

Le fait marquant du jour a été la grande fermeté du pétrole, qui s'est distingué en atteignant un nouveau plus haut annuel à 76,55 dollars à Londres, un zénith depuis août 2018.

Les atermoiements des Emirats Arabes Unis bloquent le processus de décision de l'OPEP+ en faveur d'une hausse des quotas de production.

Conséquence, le baril de Brent reste se raffermit encore ce matin, gagnant 0,5% à 77,5 dollars ce matin.

Les investisseurs attendent dans le courant de la matinée plusieurs indicateurs économiques en Europe, dont les ventes de détail de la zone euro et l'indice allemand ZEW du climat des affaires.

Les opérateurs sont également dans l'attente de la parution, cet après-midi, de l'indice ISM américain des services, attendu en baisse après les pics des derniers mois.

D'un point de vue technique, la séquence d'évolution passive dans laquelle s'inscrit le marché parisien ne modifie en rien la tendance haussière de court terme, estiment les analystes.

Chez Indosuez Wealth Management, on évoque un environnement toujours propice aux opportunités sur les marchés d'actions, mais aussi un appétit pour le risque 'modéré' dans l'immédiat.

'A court terme, une certaine prudence tactique s'impose, notamment au regard de l'engouement de certains investisseurs pour des valeurs technologiques non profitables', estime Julien Descombes, le responsable des investissements d'Indosuez en Suisse.

'Mais nous pensons qu'il convient de rester positionnés sur les valeurs offrant un fort 'pricing power' et qui profitent de la reprise alors qu'il est encore trop tôt pour revenir sur les valeurs défensives', conclut-il.

Sur les valeurs, Alstom vise une croissance du chiffre d'affaires à un taux de croissance annuel moyen de plus de 5% au cours de la période 2020/21 à 2024/25, fortement supérieure à la croissance du marché.

Le ratio de conversion entre le résultat net et le cash-flow libre atteindra plus de 80 % à partir de 2024/25, cependant une priorité à court terme sur la stabilisation des projets historiques de Bombardier Transport impactera le cash-flow libre en 2021/22.

EDF actualise à la hausse son estimation de production nucléaire en France pour 2021. ' Compte tenu du bon déroulement du 1er semestre 2021, EDF rehausse son estimation de production nucléaire pour l'ensemble de l'année 2021 de 330 TWh - 360 TWh à 345 TWh - 365 TWh ' indique le groupe.

' L'hypothèse de production pour 2022 reste inchangée à ce stade avec une fourchette 330 TWh - 360 TWh '.

Saint-Gobain a finalisé la vente de deux enseignes de distribution en Espagne, La Plataforma de la Construccion au groupe BigMat, ainsi que Discesur à Group Jorge Fernandez en association avec Group Terrapilar. Ces deux enseignes ont réalisé un chiffre d'affaires d'environ 140 millions d'euros en 2020.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.