Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Paris: efface une partie de ses pertes, WStreet en renfort
information fournie par Cercle Finance21/10/2022 à 16:51

(CercleFinance.com) - L'ouverture -surprise- en hausse de Wall Street permet de limiter largement la casse en Europe en cette journée des '3 sorcières' : la bourse de Paris parvient à réduire ses pertes de moitié, passant de -2,1% vers 15h à -1% vers 16h45 (6.020 après un 'plus bas' de 5.955 points, dans le sillage du luxe avec -5% sur L'Oréal, -4% sur Kering).
L'E-Stoxx50 ne perd plus que -0,6% après -1,8% vers 3.4330, grâce à +0,8% sur le Dow Jones et +0,6% sur le S&P500.
Les actions restent plombées par la hausse des rendements obligataires.

Ainsi, aux Etats-Unis, les bons du Trésor à 10 ans ont encore pris jusqu'à +10 points de base ce matin pour atteindre un nouveau plus haut pluriannuel de 4,32%, le '1 an' bondit au-delà de 4,75%, ce qui induit un objectif de taux 'FED Funds' de 5,00% d'ici mars 2023.
Nos OAT se tendaient également de +10Pts vers 3,0500% et les Bunds de +10Pts vers 2,500%, mais si la tension s'allège avec finalement +3Pts sur les OAT et les T-Bonds, à 2,98% et 4,26% respectivement.

Les indicateurs économiques vigoureux des derniers jours et les commentaires de plusieurs membres de la Réserve fédérale ont ravivé les craintes d'une poursuite du resserrement monétaire agressif conduit par la Fed (+75Pts attendus le 2 novembre et +75Pts le 15 décembre soit en effet un loyer de l'argent à 4,75% avant Noël).
Outre Manche, les 'Gilts' flambent de +20Pts vers 4,10% au lendemain de la démission de Liz Truss : plusieurs ténors conservateurs se prononcent pour un retour de Boris Johnson au '10 Downing Street'.

En l'absence d'indicateurs de premier plan au programme aujourd'hui, les investisseurs vont se focaliser sur l'actualité des entreprises et les nombreux résultats devant animer la cote.

Sur le front des changes, la séance est calme avec un Euro quasi-inchangé vers 0,98$.

Dans l'actualité des valeurs, Renault Group publie un chiffre d'affaires en hausse de 20,5% au titre du troisième trimestre 2022 à 9,8 milliards d'euros, dont un CA de l'automobile en croissance de 21,7% à neuf milliards, pour des ventes mondiales qui s'élèvent à 481.000 véhicules.

EssilorLuxottica (-3%) annonce un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2022 en croissance de 17% à près de 6,4 milliards d'euros, dont une hausse de 8,2% à taux de change constants, par rapport à la même période en 2021.

Savencia Fromage & Dairy annonce avoir vu son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de 2022 progresser de 17,3% à 4,7 milliards d'euros, dont 15,4% de croissance organique, ayant bénéficié d'un troisième trimestre en forte accélération à près de +26%.

Faurecia publie un chiffre d'affaires de 6,6 MdsE au titre du 3e trimestre, un chiffre en hausse de 92,4% par rapport à la même période un an plus tôt. La société révise à la hausse ses prévisions de ventes pour l'ensemble de l'exercice, tablant désormais sur un chiffre compris entre 24,5 et 25,5 MdsE, contre de 23 à 24 MdsE dans la précédente estimation.

Enfin, Schneider Electric indique avoir été mis en examen par un Juge d'instruction, suite aux perquisitions menées en 2018 par le Juge d'instruction et l'Autorité de la Concurrence concernant ses activités de distribution de produits électriques en France.

Le Juge a aussi ordonné au groupe spécialisé en gestion de l'énergie et en automation de fournir une garantie bancaire de 20 millions d'euros et une garantie en numéraire de 80 millions payable en janvier 2023.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.