Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : dopé par W-Street et des séries haussières record
Cercle Finance11/08/2020 à 19:10

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a réalisé une envolée de +2,4% vers 5.028Pts, dans des volumes 50% plus étoffés que la veille (3,45MdsE contre 2MdsE la veille).

Contrairement à l'Euro-Stoxx50 qui s'est un peu tassé en fin de parcours (+2,2% à 3.332Pts) après une nouvelle ouverture en ordre dispersé à Wall Street (tous les indices US repassent dans le vert à mi-séance), le CAC40 a vu les acheteurs revenir en force à partir de 17H00.

Le CAC40 réalise sa seconde meilleure séance de l'été 2020 avec un gain de +120Pts (contre +123Pts le 6 juillet, cela s'est joué à presque rien, le CAC gagnait jusqu'à +2,9% vers 15H, dépassant les 5.050Pts).

Mais ce sont Milan et Madrid qui dominent de la tête et des épaules le classement des places mondiales (Asie, Europe, USA) ce mardi avec +2,85% et +2,97% respectivement: c'est typique d'un basculement des investisseurs en mode 'full risk on'. Autre preuve de ce retour en force de l'appétit sans frein pour le 'risque', l'or -actif refuge face aux incertitudes- subit une brusque correction de -3,6%, vers 1.955$/Oz.

Le Congrès américain serait sur le point de signer un 'Covid bill' de 1.000Mds$ (c'est le même refrain tous les jours depuis fin juillet) et Steven Mnuchin promet que beaucoup d'argent est prêt à se déverser très prochainement ('autant que nécessaire')... c'est tout ce que Wall Street souhaite entendre, d'ailleurs, les tensions sino-américains et gréco-turques en Méditerranée sont totalement ignorées.

Les marchés parient de surcroît qu'une bonne partie des 400$ hebdomadaires versés aux ménages va s'investir en bourse via des stratégies spéculatives (comme en mars/avril) car Wall Street est devenu un casino magique du type 'à tous les coups l'on gagne' : ils sont des millions de néophytes à le penser, n'ayant rien connu d'autre qu'un interminable succession de gains faciles depuis 4 mois et demi, comme le postule le dicton 'la tendance est votre amie' (même si elle devient complètement auto-réalisatrice par effet Panurge).

Il n'y a en effet qu'un seul 'sens' depuis la mi-mai: une hausse funiculaire du Nasdaq et des hausse de 100% et plus pour les titres les plus spéculatifs (dont les acheteurs ne savent rien, saufs qu'ils grimpent comme du Bitcoin).

A mi-séance, le Nasdaq hésite encore, mais il est ressorti du rouge tandis que le Dow Jones fuse de +1% vers 28.100, au plus haut depuis le 22 février.

Le S&P500 grappille environ +0,4 à +0,5% à 3.376Pts, ce qui ne suffit pas pour rééditer son record absolu du 19 février (3.386), il s'en faut de moins de 10Pts (0,3%).

L'indice 'Dow Transport' aligne une 10ème séance de hausse consécutive, sa plus longue série depuis... 2013.

Il faut ajouter que l'optimisme générale est renforcé par cette annonce de Vladimir Poutine qui affirme que la Russie a mis au point un vaccin efficace -et très bon marché (mauvaise nouvelle pour les labos occidentaux)- contre le Covid-19 (d'habitude, il faut au moins 2 à 3 ans pour valider les résultats préliminaires, et il ne s'agit même pas de virus complexe comme les 'corona', sans parler d'une efficacité qui peut ne pas dépasser les 50%).

Côtés chiffres, les prix à la production industrielle aux États-Unis pour le mois de juillet ressortent nettement supérieurs aux attentes: le 'PPI' affiche +0,6% au lieu de +0,3% attendu, en données 'Core' (hors énergie), la hausse s'établit à +0,5% (+0,1% anticipé).

Cela fait grimper les rendements obligataires mais Wall Street s'en moque éperdument... ainsi que les cambistes puisque le Dollar retombe de -0,3% vers 1,1780/E.

De bonnes nouvelles également en provenance de Chine: les ventes de voitures particulières ont enregistré une hausse de 7,9% en juillet (en rythme annuel).

Le CAC40 est tiré par Thalès (+7%) puis Accor (+6,7%), Peugeot, Airbus (+5,8%) puis Safran (+5,6%) : il n'y qu'une seule valeur du CAC dans le rouge, et c'est Worldline avec -0,5%.

Peu de nouvelles en provenance des entreprises: on retiendra néanmoins que Vivendi et Amber Capital, respectivement premier et deuxième actionnaire de Lagardère avec 23,5% et 20% du capital, annoncent la signature d'un pacte 'malgré leurs divergences, et à la suite des très mauvais résultats annoncés par Lagardère il y a quelques jours'.

Ils vont dans ce cadre entamer auprès de Lagardère des démarches afin d'avoir, chacun, au conseil de surveillance une représentation minoritaire, de trois membres pour Amber Capital et un membre pour Vivendi.

Safe Orthopaedics annonce l'obtention de l'homologation de la Food and Drug Administration (FDA) pour la commercialisation de SteriSpine PS 2ème génération sur le territoire américain.

Le groupe Genomic Vision annonce que ses actionnaires ont voté l'ensemble des résolutions présentées en AG, dans le sens des recommandations du Directoire. 'L'assemblée a notamment approuvé la mise en place d'une ligne de financement avec Winance, partenaire financier de la Société, par émission réservée d'OCABSA pour un montant maximum de 12 ME afin de sécuriser les besoins éventuels de la Société sur les 2 ou 3 prochaines années, en termes d'investissement et de financement de la croissance', précise le groupe.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • riffraff
    11 août19:55

    Ahurissant ! Ils convoitent que les allocs des gens iront à la bourse sur les valeurs dont ils ignorent tout et misent sur un éventuel vaccin Russe dont on ne sait pas grand chose.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer