Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : consolide vers 4455Pts, chute du pétrole
Cercle Finance20/04/2020 à 15:35

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris consolide sans intensité (-1% vers 4.455) en cette 1ère séance de l'échéance 'mai', après une séance des '3 sorcières' ayant donné lieu à un gain inespéré de plus de 3%.

La Bourse de New York devrait ouvrir en net repli lundi matin sur fond de nouvelle dégringolade, et pas des moindres, des cours du pétrole. Les contrats futurs sur les grands indices new-yorkais perdent entre 1% et 2%, annonçant un début de séance dans le rouge.

Depuis quelques séances, les investisseurs semblent disposés à saluer la fragile stabilisation, voire le début d'amélioration, qui se profile sur le front de la pandémie de Covid-19... mais beaucoup y voient surtout l'interventionnisme de la FED, sans laquelle un retour du Nasdaq-100 en territoire positif sur 2020 serait absolument inconcevable (comme si la crise du Covid19 n'existait pas ou avait déjà disparu du paysage économique.

Cette séance de lundi restera marquée par l'effondrement historique de -36% du baril de 'WTI' à New York, à la veille du basculement sur l'échéance juin: il n'y a plus d'acheteur, les capacités de stockage sont saturées, c'est un véritable krach.

L'échéance juin semble presque épargnée avec 'seulement' -12% à 22$, un plancher depuis 21 ans néanmoins !

Du côté des statistiques de la semaine, la publication, jeudi, des indices d'activité PMI 'flash' pour l'Europe d'IHS Markit permettra d'en savoir plus sur l'impact de l'épidémie sur l'économie.

La parution, le même jour aux États-Unis, des chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage en dira également beaucoup sur la sévérité de la crise actuelle. 'On attend la confirmation que le pic est atteint en termes de flux', pronostique-t-on chez Oddo BHF.

La saison des résultats va, en parallèle, continuer de battre son plein. De nombreuses grandes entreprises, des deux côtés de l'Atlantique, publieront ainsi leurs trimestriels.

En attendant, dans l'actualité des valeurs, on retiendra notamment que Fnac Darty (+3,6%) annonce un chiffre d'affaires de 1.490 millions d'euros au titre du premier trimestre 2020, en baisse de 7,9% en données publiées et de 10,3% en données comparables, suite à la fermeture des magasins physiques au mois de mars.

Vivendi (+3%) présente pour sa part un chiffre d'affaires de 3,87 milliards d'euros au titre des trois premiers mois de 2020, en hausse de 11,9% (+4,4% à taux de change et périmètre constants) par rapport à la même période de 2019, et ce malgré la crise du Covid-19.

Bolloré affiche au titre du premier trimestre 2020 un chiffre d'affaires en progression de 5%, compte tenu d'effets de périmètre et de change positifs, et en croissance de 1% à périmètre et taux de change constants, à 5.966 millions d'euros.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer