Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : au contact des 5500Pts, gain hebdo de +2%
Cercle Finance20/11/2020 à 16:56

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a basculé sur l'échéance décembre à 16H, le cours de compensation étant de 5.490... et c'est exactement ce même cours qui s'affiche à 1 heure de la clôture.

Même si le CAC40 ne gagne plus que 0,2% ou 0,3% contre +0,7% vers midi, le scénario de cette séance des '3 sorcières' reste des plus classiques : la hausse des 3 précédentes semaines (+1.000Pts gagnés à la Bourse de Paris) était bien au rendez-vous pour cette ultime séance du terme boursier de novembre.

L'Euro-Stoxx50 grappille également +0,3% mais termine la semaine avec moins de 1% de gain.

Wall Street semble morose (-0,4% sur le Dow Jones, -0,3% sur le S&P500) mais cela ne fait qu'effacer les gains de la veille: les indices US s'apprêtent à boucler leur mois boursier le plus prolifique depuis le printemps 1987 et leur meilleur mois de novembre, non seulement depuis 1928 (Dow Jones) mais de toute l'histoire pour le S&P500.

Le marché continue de prendre prétexte de nombreux projets de vaccins contre le Covid, sans pouvoir s'appuyer sur des preuves scientifiques 'solides', et considère le problème résolu malgré de nombreux avertissements de l'OMS qui doute d'une efficacité aussi élevée que celle revendiquée par Pfizer/BioNTech et Moderna (avant Astra Zeneca et une demi-douzaine d'autres).

Les marchés semblent avoir pricé le 'meilleur des mondes' d'ici l'été 2021 mais gare à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus et au blocage de nouvelles mesures de soutien monétaire (Steven Mnuchin estime que les rachats de dettes d'entreprises de la FED ne sont plus une priorité) aux Etats-Unis.

Charles Evans (le patron de la FED de Chicago) rétorque que la FED souhaite continuer d'utiliser librement tous ses outils monétaires et que ses programmes de rachats d'actifs (bons du Trésor, dettes d'entreprises) ont démontré leur efficacité tout au long de la crise.

Par ailleurs, la pandémie progresse aux USA et la Californie vient de décréter un couvre-feu sur l'ensemble de l'état de 22H à 5H du matin, New York referme les écoles, le Texas est sous tension.

NN Investment Partners indique de son côté que 'Les trois éléments qui pourraient compromettre la progression des marchés sont la hausse du nombre d'infections au Covid, le président Trump et une déception sur le front de la relance budgétaire'.

Le gestionnaire de fonds néerlandais dit néanmoins maintenir une exposition au risque 'modérée' après les récentes annonces sur les vaccins.

'Nous observons deux tendances sur les marchés actions: d'une part, l'écart qui se creuse entre les gagnants et les perdants de la crise du Covid et, d'autre part, l'écart entre le marché américain et les autres marchés', constate-t-il dans une note de recherche.

Le calme le plus plat règne sur le marché des changes depuis 48H, le billet vert reste stable à 1,1870/E.

A Paris, Véolia s'impose comme leader du CAC avec +2,5% (l'OPA sur Suez est reportée de plusieurs semaines) et partage le podium avec Atos.

Altice Europe enregistre un chiffre d'affaires de 3,77 milliards d'euros au 3e trimestre 2020, en progression de 3,2 % par rapport au 3e trimestre 2019, ou de 4,1 % à taux de change constants.

Dans le même temps, l'EBITDA est passé de 1,4 à 1,48 milliard d'euros, soit une hausse de 5,1 %, ou de 6,1 % à taux de change constants.

Thales a réalisé hier une émission obligataire à taux fixe de 500 millions d'euros d'échéance mars 2026 assortie d'un coupon de 0%.

A la suite de récentes rumeurs de marché, Europcar Mobility Group confirme qu'il poursuit actuellement ses discussions avec les créanciers de sa dette corporate.

Safran gagne 0,6% sur fond d'une note de Berenberg, qui relève sa recommandation de 'conserver' à 'achat' et son objectif de cours de 98 à 140 euros, soulignant l'espoir d'une reprise potentiellement rapide du trafic aérien à partir du second semestre 2021.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer