Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris admet que PSA Finance a bénéficié d'une aide d'Etat

Reuters09/01/2013 à 09:47

PARIS ADMET QUE PSA FINANCE A BÉNÉFICIÉ D'UNE AIDE DE L'ÉTAT

PARIS (Reuters) - La France a notifié officiellement lundi à la Commission européenne le plan de sauvetage de Banque PSA Finance (BPF), filiale bancaire de PSA Peugeot Citroën, reconnaissant implicitement qu'il s'agit d'une aide d'Etat, rapporte mercredi le journal Les Echos.

Selon le quotidien, ce plan de sauvetage va devoir être maintenant approuvé par l'exécutif européen, dont la réponse devrait tomber d'ici à deux mois, et PSA Peugeot Citroën doit se préparer à devoir faire des concessions à la suite de pressions venues de Bruxelles.

"PSA pourrait avoir à lâcher du lest via des cessions d'actifs, ou en prenant des engagements sur certains marchés. Dans le cas le plus extrême, la Commission pourrait même demander au groupe de durcir encore son plan social, qui prévoit au bas mot 8.000 suppressions de postes en France", écrit le journal.

Il précise qu'un concurrent du groupe a déposé plainte auprès de Bruxelles, s'estimant victime d'une distorsion de concurrence.

Fin octobre, BPF a dû être secourue par l'Etat pour faire face à ses difficultés de financement dans un contexte de volatilité des marchés financiers, le gouvernement s'étant engagé à apporter jusqu'à sept milliards d'euros de garantie publique.

Mais des experts du droit européen de la concurrence interrogés par Reuters avaient émis des doutes en octobre sur l'"euro-compatibilité" de cette garantie.

"Il s'agit d'un processus normal. Suite au vote du parlement français le 30 décembre sur la garantie de l'Etat apportée à Banque PSA Finance, une autorisation temporaire devrait être accordée dans un délai inférieure à deux mois avant une autorisation définitive", a déclaré mercredi matin à Reuters un porte-parole de PSA.

"Quant aux concessions, il n'y a rien de nouveau par rapport à ce qui avait été annoncé l'année dernière", a-t-il ajouté.

PSA s'est engagé à ne pas verser de dividende et à limiter la rémunération variable des mandataires sociaux pendant la période de garanties publiques à sa filiale. En outre, les salariés et l'Etat seront représentés au conseil de surveillance.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.