Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Paris: accroche les 7200 pts, tiré par plusieurs catalyseurs
information fournie par Cercle Finance09/02/2023 à 10:42

(CercleFinance.com) - Après un début de semaine en rouge, la bourse de Paris relève la tête ce matin et s'arroge près de 1,2%, au contact des 7200 points, notamment tirée par Legrand (+7%) et Crédit Agricole (+5%) qui ont publié leurs résultats dans la matinée (voir plus bas).

De plus, les chiffres plutôt rassurants de l'inflation en Allemagne semblent prendre le dessus sur les inquiétudes entourant l'évolution des politiques monétaires.

La hausse des prix à la consommation en Allemagne a légèrement accéléré sur un an, à 8,7% en janvier contre 8,6% en décembre, selon une première estimation publiée ce matin par Destatis, mais les économistes anticipaient une accélération plus nette, autour de 8,9%.

Alors que la saison des résultats s'est avérée plutôt décevante jusqu'ici, les investisseurs sont à l'affût de la moindre déclaration de leurs dirigeants concernant les perspectives d'activité pour 2023.

Au-delà des publications de résultats mitigés, c'est surtout l'incertitude qui entoure les perspectives d'évolution des taux d'intérêt qui empêche les places boursières de poursuivre leur trajectoire haussière depuis une semaine.

Mercredi, le président de la Fed a affirmé qu'il n'excluait pas d'accélérer le rythme des hausses de taux de la Réserve fédérale si de solides indicateurs économiques le justifiaient.

Ses propos, qui font suite au dernier rapport sur l'emploi qui a montré que le marché du travail restait sous tension, tout comme les salaires et l'inflation, ont immédiatement influencé les anticipations de taux.

Selon le baromètre FedWatch du CME Group, la probabilité estimée d'une hausse de taux de 50 points de base à l'issue de la réunion du mois de mars, et non de 25 points, est passée de 0% à 9% en moins d'une semaine.

'Il y a une divergence croissante entre les perspectives 'hawkish' des banques centrales et celles plus 'dovish' des marchés', s'inquiètent les équipes Neuberger Berman.

'Les responsables de la politique insistent sur le fait qu'ils vont 'maintenir le cap', alors que les marchés estiment qu'ils vont 'changer de direction', souligne la société de gestion.

Dans l'actualité des sociétés, Legrand dévoile un résultat net part du groupe en hausse de 10,5% à un milliard d'euros au titre de 2022, avec une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions de 20,7% du chiffre d'affaires, en hausse de 0,2 point par rapport à 2021.

Crédit Agricole SA présente pour l'année 2022, un résultat net part du groupe de 5,44 milliards d'euros, soit une baisse de 7% en données publiées, mais une hausse de 1,3% en données sous-jacentes (c'est à dire hors éléments spécifiques).

Unibail-Rodamco-Westfield publie un résultat net récurrent ajusté par action (RNRPAA) de 9,31 euros pour 2022, en hausse de 34,7%, 'grâce à la performance de l'activité centres commerciaux et au net rebond de l'activité congrès et expositions'.

Enfin, ArcelorMittal a fait état ce matin d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 1,26 milliard de dollars, en baisse par rapport aux 5,05 milliards de dollars publiés pour le quatrième trimestre 2021.


0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.